Academos Blogue Jeunes

10 questions à poser à un directeur de programme d’études

C’est le temps de choisir un programme d’études! Pour célébrer l’occasion (ben oui!), Academos a posé 10 questions super importantes à un directeur de programme d’études. Mettons qu’on se disait que ça pourrait fitter avec ta situation actuelle.

Pour confirmer ton choix de programme :

Parle avec un mentor

Très impliqué dans son milieu, François Bousquet est un vétéran de l’industrie de la mode au Canada: après avoir obtenu son diplôme du Collège LaSalle, il a travaillé pour des designers québécois avant de se tourner vers ce qui est devenu son métier de rêve: l’enseignement et l’accompagnement de la relève.

Academos a posé 10 questions à ce directeur de programme d’études pour tout savoir de son parcours.

1. En quoi consiste ta job? Que fait un directeur de programme d’études?

Mon travail c’est vraiment de m’occuper autant de la vie du programme que des étudiants et d’accompagner les jeunes (et les moins jeunes) qui décident de se lancer dans la mode. Je m’assure que l’équipe ainsi que les cours correspondent à ce que les étudiants recherchent. Ma job, c’est de garantir que les programmes préparent nos étudiants pour l’avenir, afin qu’ils soient épanouis dans leur emploi futur.

2. Plus jeune, te voyais-tu dans ce métier? Si oui, ça correspond à tes attentes? Si non, que voulais-tu faire comme métier?

En fait, oui et non! Plus jeune, j’étais très bon en arts et en dessin. Comme beaucoup de jeunes, j’ai cherché un domaine où mes talents seraient appréciés et un peu par hasard je suis tombé sur la mode. Je suis complètement tombé en amour avec la partie conception technique du vêtement : avoir des idées très complexes et les amener à la vie grâce à son apprentissage, c’est génial!

3. Qu’est-ce qui te fait le plus triper dans ta job?

Ce qui me fait le plus triper c’est quand je rencontre un étudiant qui arrive avec un rêve et que je le vois 3 ans plus tard quand il quitte le collège, en ayant réalisé son rêve. Je le vois arriver comme étudiant et quitter en adulte, en futur collègue. Bien sûr, parfois, les rêves ont un peu changé à la fin du programme, ça change un rêve, ça grandit et ça évolue avec nous.
J’ai une fierté à voir certains de mes anciens étudiants devenir enseignants ou encore designers de mode.

4. As-tu participé à des initiatives qui ont eu des impacts sur le programme d’études?

Absolument. Je suis responsable de faire évoluer le programme, ce qui représente une grosse responsabilité! Le marché évolue, les choses changent, il faut s’assurer que nos programmes répondent aux besoins des futurs étudiants. Avec toute mon équipe, on a trouvé une manière de personnaliser les parcours. Ainsi, on considère chaque étudiant comme un individu avec un but différent et c’est comme ça qu’on a créé la personnalisation de programme « Colore ton parcours ».

5. Intéressant! En quoi consiste la personnalisation de programme « Colore ton parcours »?

Cette personnalisation des programmes DEC en Design de mode et en Commercialisation de la mode va permettre à l’étudiant au cours des mois et années passés avec nous d’amener ses désirs au bon endroit. On veut le guider vers là où il veut vraiment aller. Au lieu d’imposer certains cours à l’étudiant, on lui donne la permission de choisir les projets de cours qui l’intéressent le plus et de mener ses projets un peu comment il le veut.

Tout au long de son cursus, des professionnels l’accompagnent vers ses rêves. S’il veut apprendre à faire du design de chaussures, on lui trouve un partenaire capable de le former. On prend l’unicité de chaque étudiant et on lui donne accès à des enseignants, des professionnels qui sont qualifiés pour lui enseigner la matière ou les techniques qui l’intéressent. L’idée est de diversifier les objets d’apprentissage pour que chaque étudiant y trouve son compte. Afin que chaque étudiant colore son parcours de ses désirs.

6. Parle-nous un peu de ton parcours à toi!

J’ai étudié au Collège LaSalle comme designer de mode. Après l’obtention de mon diplôme j’ai d’abord été designer dans une compagnie qui fait des robes de mariée et de soirée. J’y suis resté quelques mois : j’aimais, mais ça ne me convenait pas exactement. Ensuite j’ai travaillé pendant quelques années avec une designer québécoise; à cet endroit, je gérais une douzaine d’employés. Quand l’entreprise a été réorientée, j’ai décidé de quitter, puis j’ai eu envie d’enseigner. Je suis tombé en amour avec l’enseignement! De voir le regard satisfait des étudiants en fin de programme, ça n’a pas de prix. J’ai été enseignant pendant 10 ans et je suis directeur de programme depuis maintenant 20 ans!

7. Quelle est la chose qui t’a le plus marqué dans ton parcours?

Honnêtement, ce sont les gens, ces étudiants que j’ai rencontrés. D’année en année, je vois des cohortes différentes, j’assiste à l’évolution de ces humains qui passent par des étapes différentes, qui trouvent le métier de leur rêve et qui sont épanouis.

Une autre chose qui me marque, ce sont les étudiants qui ont du mal et qui un jour trouvent un espace à eux, la spécialisation qu’il leur faut. Une fois qu’ils trouvent leur espace, ils s’épanouissent et se développent professionnellement.

8. Avec le recul, qu’est-ce que tu ferais différemment?

Peut-être que justement, j’aurais aimé ouvrir plus d’espaces aux étudiants; j’aurais aimé travailler avec chacun d’entre eux dans son unicité au lieu d’offrir un programme qui satisfait la majorité. Maintenant, on se rend compte que l’individu est plus important que la majorité. L’exception, c’est ça qui est la norme de nos jours. Il n’y a plus de masse d’étudiants pareils. D’où la personnalisation de programme Colore ton parcours.

9. As-tu eu ou as-tu encore des mentors?

Bien sûr! L’un d’entre eux est l’ancien directeur général du Collège LaSalle. Il m’a montré comment être un bon gestionnaire en restant humain. Comment gérer une situation tout en gardant un côté humain et un but commun. Il y a également la fondatrice du programme de mode qui m’a pris sous son aile. Elle m’a présenté à tous ceux à qui elle pouvait me présenter. Elle voulait vraiment me guider afin que je sorte le meilleur de moi. Elle me challenge et m’encourage constamment, jusqu’à ce jour.

10. Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui s’apprêtent à choisir un programme d’études?

Celui que je donne toujours : c’est important de regarder en avant mais surtout, il faut regarder en soi. Qu’est-ce qui correspond à mes goûts, à mes intérêts? Les emplois changent alors il vaut mieux choisir une route, la prendre et voir là où elle nous mène. La route est tout aussi importante que la destination alors c’est essentiel de choisir une route qui nous corresponde.

Tu as plus de questions pour François? Contacte-le et pose-lui toutes tes questions!

Cet article est commandité par le Collège LaSalle.

Retour à tous
Articles semblables