Academos Blogue Jeunes

10 questions essentielles à poser à un entrepreneur

Tu rêves d’être à ton compte et de vivre pleinement ta passion? L’entrepreneuriat pourrait être le métier de tes rêves et Pascal aurait deux ou trois choses à t’apprendre à ce sujet.

Parle avec un mentor

Après avoir travaillé pour les autres et complété ses études en évaluation immobilière et en architecture, il a décidé de racheter la compagnie pour laquelle il travaillait. En quoi consiste son nouveau rôle? Comment a t-il su qu’il voulait racheter sa compagnie?

Academos lui a posé 10 questions pour tout savoir sur son parcours.

1. En quoi consiste ta job?

Je suis entrepreneur général et je me spécialiste en construction, principalement dans le secteur résidentiel neuf. Je suis propriétaire d’une petite entreprise, ma job est donc de m’occuper de l’ensemble des diverses opérations de ma compagnie: de la gestion du chantier en passant par les soumissions et les rencontres clients ainsi que la gestion de l’administration (comptabilité, marketing, ressources humaines), pour ne nommer que ceux-là!

2. Plus jeune, te voyais-tu dans ce métier? Si non, que voulais-tu faire comme métier?

Je me voyais dans ce métier plus jeune, d’ailleurs mes études en témoignent: j’ai fait une ma technique en estimation et évaluation immobilière puis une technique en architecture. Le domaine de la construction m’attirait déjà à cette époque.

3. Comment es-tu devenu entrepreneur?

Après avoir été le gérant de projet dans la compagnie où je travaillais pendant 8 ans, j’ai décidé de l’acheter car je me suis rendu compte que je faisais toute la job. Tant qu’à faire la job, autant être le boss!

4. Pourquoi avoir choisi le repreneuriat? C’est è dire de reprendre une entreprise qui existait déjà?

Dans mon cas, j’y voyais certains avantages: je connaissais déjà la compagnie et son fonctionnement. Il y avait également le fait que la compagnie bénéficiait de beaucoup d’achalandage ainsi que d’une exclusivité de construction dans un secteur prisé.

5. Qu’est-ce qui te fait tripper dans l’entrepreneuriat?

J’adore être mon propre patron et avoir le pouvoir de prendre les décisions ou de déléguer certaines tâches.

6. Dans quelles circonstances as-tu le plus appris sur l’entrepreneuriat?

C’est simple: en faisant des bêtises! Les coups durs sont difficiles mais formateurs; je me suis aussi rendu compte que pour bien apprendre, il faut être bien entouré.

7. Quelle était ta plus grande appréhension par rapport à l’entrepreneuriat?

J’appréhendais un horaire qui me permettrait d’avoir une vie sociale et familiale.

8. As-tu encore cette appréhension? Si oui, comment fais-tu pour travailler avec? si non, comment as-tu fait pour t’en débarrasser?

Oui j’ai toujours cette appréhension, mais j’essaie tant bien que mal de mieux organiser les opérations de ma compagnie pour gagner en efficience et ainsi me dégager du temps.

9. Avec le recul qu’aurais-tu fais différemment?

Je prendrais le temps de me questionner sur les personnes dont j’ai besoin dans mon entourage. Il m’a fallu perdre de l’argent et vivre des coups durs pour questionner la présence de certaines personnes qui avaient beaucoup de pouvoir sur ma compagnie. En fait, j’aurais aimé prendre conscience plus tôt des compétences de ces personnes. La bonne volonté ne suffit pas pour assurer une rentabilité.

10. Qu’aimerais-tu que les futur.e.s entrepreneurs sachent par rapport à l’entrepreneuriat?

C’est important de comprendre que faire beaucoup d’heures n’est pas nécessairement proportionnel au revenu. Il faut s’organiser pour être efficient et prendre le temps de réfléchir.
La réflexion fait partie du processus et est payante.

Être entrepreneur c’est comprendre que nous ne devons pas rester dans l’opérationnel, nous devons déléguer. C’est la partie qui est la plus difficile selon moi, surtout lorsque l’on veut tout diriger où qu’on manque de ressources.

Tu aimerais discuter avec des entrepreneurs? Contacte Christian, Sabrina ou encore Marie et pose-leur toutes tes questions!

 

Retour à tous
Articles semblables