Academos Blogue Jeunes

5 bonnes raisons d’aller étudier en région!

5 bonnes raisons d’aller étudier en région!

Quitter son patelin familial pour aller étudier en région représente une opportunité en or, particulièrement dans les régions du Québec qui offrent des programmes spécialisés. Voici cinq raisons de faire ses boîtes et d’aller étudier en région (ou d’y rester!)

  • developing-employees-180x180Étudier dans un programme de ton choixÉtudier dans un domaine qui te passionne c’est trippant, encore plus quand tu le fais avec des gens aussi passionnés que toi. Souvent contingentés et surchargés d’étudiants dans les grands centres urbains, plusieurs programmes sont prêts à t’accueillir en région dans des groupes dont la taille facilite l’accès aux enseignants et, du même coup, ta réussite.
  • decision-making-180x180Découvrir un nouveau coin de paysEn allant étudier en région, tu apprendras à découvrir un nouvel endroit, avec ses charmes, ses spécialités locales et ses activités uniques. C’est en habitant quelque part qu’on connaît vraiment une ville!
  • finance-180x180Bon pour le budget!Les loyers sont nettement moins chers en région qu’à Québec ou Montréal. Il en est de même pour le coût de la vie en général.
  • corporate-social-security-180x180Une vie urbaine dans un environnement naturelSitués dans des centres urbains de moyenne taille, les cégeps en région offrent une proximité avec la nature. Il ne suffit que de quelques minutes, à la sortie des classes, pour pratiquer tes activités plein-air préférées!
  • goal-setting-180x180Tout est près de toiLes villes dans lesquelles se trouvent les cégeps et universités en région offrent tous les services et les commerces dont tu as besoin. Tu peux gagner sur une foule d’autres aspects : aucun trafic, meilleure qualité de vie, le grand air et ses nombreuses activités, l’ambiance chaleureuse et les festivals uniques aux régions! Puis rien ne t’empêche de prendre la route, tu n’es pas prisonnier!

Toujours pas convaincu? Tu peux aller en discuter avec nos cybermentors. Plusieurs d’entre eux ont eu à vivre ce genre de situation.
Cet article est rendu possible grâce à l’implication du Conseil Interordre du Saguenay Lac Saint-Jean

Retour à tous
Articles semblables