Academos Blogue Jeunes

9 conseils pour trouver le métier de tes rêves selon Fred Bastien, Denyzee et Meggan Renaud

Tu n’as absolument aucune idée de ce que tu veux faire dans la vie? Genre même pas le début d’un commencement de peut-être un semblant d’une petite idée? Eh bien tu es à la bonne place, parce qu’on a plein de bons conseils à te donner pour t’aider à avoir une vision plus claire de ton choix de carrière.

En fait, ce n’est pas nous qui allons te donner ces conseils. Cette fois-ci, nous passons la parole à trois personnes que tu connais sûrement très bien : Fred Bastien, Denyzee et Meggan Renaud!

Ces trois youtubeurs étaient avec nous au Salon national de l’éducation la semaine dernière pour parler de leur parcours professionnel et de la façon dont ils ont trouvé un métier qui les fait tripper.
En plus de vous rencontrer, de prendre des photos avec vous et de répondre à toutes vos questions, Fred, Denyzee et Meggan ont aussi partagé avec le public leurs meilleurs trucs pour trouver ce qu’on veut faire dans la vie. Les voici :

1. Ne panique pas : il n’est jamais trop tard pour trouver ce que tu veux faire

Selon Fred Bastien, le choix de carrière est « une quête incessante ». Il ne faut donc pas te faire trop de soucis si tu ne sais pas encore où tu t’en vas.

« Ne vous inquiétez pas si vous ne savez pas ce que vous voulez faire de votre vie, parce que les personnes les plus intéressantes que j’ai rencontrées dans ma vie ne le savent toujours pas, à 40, 50, 60 ans. Mais ils font des choses! », a souligné le youtubeur, qui est également animateur et collaborateur sur différentes émissions à la télévision et sur le web.

« Moi, je garde définitivement ça en tête, dans le sens que je vais de projet en projet, et j’essaie de faire les choses qui me passionnent et qui m’allument. »

2. Investis-toi dans tes passions

Si Fred Bastien pouvait parler « au jeune Fred de secondaire 3 », il lui conseillerait surtout de se concentrer sur ce qui l’intéresse. « Je lui dirais : ne t’inquiète pas, investis-toi dans des trucs qui te passionnent, explore ça et tu vas être bon dans les choses que tu aimes », a-t-il mentionné.

« Ce que vous faites présentement dans votre vie qui vous allume, qui vous intéresse, [ça vous donne] des bons indices sur ce qui va vous intéresser à long terme et sur à quoi pourrait ressembler votre carrière éventuellement », a-t-il ajouté.

3. Fais confiance à ton intuition et ose prendre des risques

Delphine Giuliano, plus connu sous le nom de Denyzee, a longtemps mis de côté son rêve de faire de la comédie parce que son entourage ne cessait de lui répéter qu’il n’y avait pas de débouchés dans ce domaine. Après des années passées à exercer différents métiers qui lui correspondaient plus ou moins, elle a finalement décidé de créer sa chaîne YouTube humoristique l’an dernier. Un an plus tard, près de 200 000 abonnés la suivent! Ce qu’elle retient de tout ça : l’importance de croire en soi.

« Il faut vraiment croire en notre petite étoile, croire en notre intuition et croire en ce qu’on veut vraiment faire, a-t-elle dit. Pour moi, ça restera peut-être un rêve idéal de tourner dans une énorme production américaine, peut-être que je ne tournerai jamais avec Brad Pitt, mais je continue à croire que c’est ce que je veux faire et je me donne les moyens d’y arriver. À la fin de ma vie, je ne veux pas regretter en me disant : avoir su, j’aurais peut-être dû essayer. »

4. Prends des décisions pour toi, par pour faire plaisir aux autres

Dans le même ordre d’idées, la youtubeuse Meggan Renaud recommande de faire des choix en t’écoutant d’abord toi-même.

« J’ai souvent entendu mes amis et des gens dans mon entourage aller dans une direction pour leur parents ou leur famille, a-t-elle raconté. Et ça, souvent, ça va être nocif, parce que vous allez faire quelque chose qui ne vous rend pas heureux et vous allez retomber à la case initiale. Au contraire, prouvez à vos parents que ce que vous voulez faire, c’est la bonne voie. Montrez-leur que vous vous impliquez dans ça, que vous aimez vraiment ça. Il faut vraiment s’écouter. »

5. Crée un vision board

Un autre bon truc suggéré par Denyzee est de te créer un vision board, ou « tableau de visualisation », pour t’aider à concrétiser les idées qui te passent par la tête par rapport à ton choix de carrière.

« Feuilletez des magazines, allez sur Internet et trouvez des images que vous aimez, qui vous inspirent, sans forcément savoir pourquoi, a-t-elle conseillé. Mettez plein d’images sur un tableau, et à force de le voir, ça va vous aider à vous frayer un chemin et à avoir une vision un peu plus claire de ce que vous aimez. »

6. Consulte un conseiller d’orientation… et écoute ses conseils!

Quand Fred Bastien est allé voir le conseiller d’orientation de son école secondaire, ce dernier lui a conseillé de s’inscrire en sciences humaines au cégep, mais Fred a préféré en faire à sa tête et s’est plutôt dirigé vers les sciences de la nature. Aujourd’hui, il te recommande… de prendre au sérieux l’avis de ton conseiller d’orientation, contrairement à lui!

« Je ne suis pas déçu de m’être trompé, parce qu’il fallait que je passe par là pour arriver où je suis aujourd’hui, sauf que câline, le conseiller avait raison, s’est-il exclamé en riant. Ça ne veut pas dire qu’ils ont tout le temps raison, mais ça veut dire que ce sont des professionnels, et qu’ils peuvent te donner un coup de main à ce niveau-là. »

7. Pose des actions concrètes

En plus des trois youtubeurs, la conseillère d’orientation Judith Perron était aussi présente avec nous au Salon de l’éducation. Voici les actions concrètes qu’elle te recommande pour t’aider à faire les bons choix :

« Allez voir votre conseiller d’orientation, mais au-delà de ça, allez visiter les portes ouvertes dans la formation professionnelle, dans les cégeps ou les universités, allez faire un stage d’un jour avec quelqu’un qui travaille dans le domaine [qui vous intéresse], et, bien entendu, parlez avec un mentor sur Academos! »

8. Inscris-toi à Academos

Si ce n’est pas déjà fait, tu devrais évidemment t’inscrire à Academos. Ce n’est pas nous qui le dit, c’est Meggan Renaud! ?

« Academos, honnêtement, je pense que c’est une plateforme qui peut grandement vous aider, a-t-elle mentionné. Vous pouvez parler à des mentors qui font le métier qui vous intéresse. Si vous voulez être policier, vous pouvez aller écrire à un policier et il va répondre à vos questions. »

« Ça va beaucoup plus vous aider que d’embarquer dans un programme d’études et finalement vous rendre compte que vous n’aimez pas ça parce que vous ne connaissiez pas bien cette réalité-là. »

9. Et souviens-toi que chaque expérience te rapproche un peu plus de ton métier de rêves!

Pour terminer, nos quatre invités ont tenu à souligner que ce n’est pas la fin du monde si tu ne fais pas LE bon choix dès le départ, puisque chaque expérience que tu vis t’aide à cibler davantage ce que tu aimes et ce que tu n’aimes pas.

« Avant, dans les générations de nos parents, quand on faisait un métier, c’était pour toute la vie. Maintenant, on est plus du tout dans cette société », a fait remarquer Denyzee.

« Moi, j’étais passionnée par la mode, alors j’ai étudié en mode en France, avant de m’apercevoir que je n’aimais pas ça, a-t-elle relaté. Mais de la mode, je me suis aperçue que j’aimais travailler sur l’ordinateur, alors je suis allée faire une formation sur les ordinateurs. Et de ça, j’ai appris des choses qui m’ont permis d’évoluer dans ma carrière. Au final, j’ai 26 ans et j’en suis genre à mon dixième métier, mais tout est une question d’expérience et d’arriver à se connaître soi-même! »

« Ce n’est pas parce que vous vous lancez dans une branche qui finalement ne vous plaît pas forcément que vous allez rester pogné là. Il y a toujours la possibilité d’aller tester autre chose. Il va toujours y avoir une solution qui va se présenter sur votre route. »

Sur ces sages paroles, nous remercions Fred Bastien, Denyzee, Meggan Renaud et la conseillère d’orientation Judith Perron d’avoir pris part à notre événement. Un grand merci également à la Fondation Desjardins pour leur soutien financier et à l’AQISEP pour leur collaboration.

Pour voir ou revoir la discussion que nous avons eue avec nos invités spéciaux au Salon de l’éducation, visionnez cette vidéo :

Retour à tous
Articles semblables