Academos Blogue Corporatif Autre

Le mentorat virtuel pour aider son ado dans son choix de carrière

Savoir avec certitude le métier que l’on veut exercer ou la carrière qui nous attire le plus n’est pas facile pour tout le monde, encore moins dès le secondaire! Pour certains, c’est très compliqué et ça requiert de nombreuses recherches et ressources. Et pour la génération Z, ou la génération anxieuse, c’est encore pire. Alors, comment aider son ado lorsqu’il se cherche? Vers quels outils le guider? Chez Academos, nous avons trouvé la solution: le mentorat virtuel.

Academos et le mentorat virtuel

Fondé en 1999 par Catherine Légaré, Academos est une application de mentorat virtuel gratuite, simple et ludique qui permet aux jeunes de discuter avec des mentors qui les guideront afin qu’ils trouvent ou confirment leurs projets de carrière. Parce que la vie est trop courte pour s’ennuyer, Academos connecte les jeunes de 14 à 30 ans avec la réalité du monde du travail et les amène à concrétiser leur projet de vie professionnelle, afin de rendre notre société plus éduquée, qualifiée et prospère.

Soutenu financièrement par le Secrétariat à la jeunesse du gouvernement du Québec et par divers partenaires privés, Academos favorise la persévérance scolaire en aidant les jeunes à trouver un projet professionnel qui donne du sens à leurs études et les motive à demeurer sur les bancs d’école.

Le principe est très simple. Lorsqu’un jeune s’inscrit sur l’application, il indique où il en est dans son parcours d’orientation, ainsi que ses intérêts et passions. Par la suite, notre application se charge de lui suggérer des mentors bénévoles. Pour ce faire, l’application se fient aux intérêts. Elle propose donc à votre jeune des mentors qui ont des intérêts similaires aux siens ou qui font carrière dans le domaine qui l’intéresse. Le jeune peut aussi explorer le profil des quelques 3 000 mentors disponibles sur l’application. Il peut aussi converser avec ceux qui l’intéressent et leur poser toutes les questions qu’il souhaite sur leur parcours académique ou leur travail.

« Les discussions que j’ai eues avec ma mentore, animatrice de radio, ont été comme la réalisation d’un rêve pour moi. J’avais enfin accès à quelqu’un qui faisait le métier que je veux faire dans la vie! Academos m’a fait réaliser que j’avais besoin de me trouver un métier que j’aime pour être heureux, et grâce à ma mentore, je suis un peu plus près de ma job de rêve. » – Gabriel

En plus de donner aux jeunes la chance de discuter avec des professionnels passionnés, Academos produit aussi de nombreuses capsules et entrevues vidéos informatives de même que de dizaines d’articles de blogue inspirants, instructifs et variés. Les jeunes majeurs ont aussi la chance de s’inscrire à des stages d’un jour dans divers domaines, comme en santé animale, en ingénierie ou encore en communication. Ces stages d’une journée, offerts par nos mentors, permettent aux jeunes de découvrir et d’expérimenter concrètement le milieu du travail.

« Ce qu’on apprend sur les bancs d’école dans le cadre de mon DESS me semble trop théorique. J’avais envie d’être sur le terrain et de découvrir plus précisément comment ça se passe dans le monde du travail. Je voulais savoir comment intégrer mes études à ma vie professionnelle. Je voulais aussi découvrir ce qui m’intéresse plus particulièrement. J’ai vraiment apprécié mon stage d’un jour avec l’équipe Culture et Organisation chez GSoft! » – Alice

L’épanouissement professionnel des jeunes nous tient à coeur, mais leur sécurité aussi. Voilà pourquoi chaque nouveau mentor doit être approuvé par un membre de notre équipe avant de pouvoir rejoindre l’application. De plus, les jeunes qui sont mineurs ont un avatar plutôt qu’une photo de profil. Et pour garantir la sécurité des conversations, leurs échanges sont filtrés afin de s’assurer que les messages ne sont pas hors propos.

Pour en savoir plus sur Academos et sur le mentorat :

Le mentorat virtuel, c’est le coeur d’Academos et ça a fait ses preuves:

  • 100 000 jeunes sont inscrits sur l’application.
  • 3 000 mentors sont disponibles pour répondre aux questions de votre jeune.
  • 2 500 intervenants jeunesse ont un profil sur l’application.
  • 70% des jeunes ayant utilisé l’application disent avoir une vision précise de la profession qu’ils souhaitent exercer.
  • 73% des jeunes ayant utilisé l’application disent mieux connaître leurs valeurs et leurs intérêts.
  • 80% des jeunes ayant utilisé l’application disent avoir une meilleure connaissance de la formation requise pour réaliser leur projet professionnel.
  • 82% des jeunes ayant utilisé l’application disent avoir confiance en leur chance de succès professionnel.

C’est pas toujours facile aider son jeune :

Un sondage effectué auprès de 1268 jeunes, réalisé par Academos en partenariat avec plusieurs experts*, a permis de révéler qu’en 2019, en plus d’être stressés et d’avoir du mal à choisir une carrière, 52% des jeunes de la génération Z considèrent que l’école ne les prépare pas ou les a mal préparés au marché du travail.

Chez Academos, nous savons que tous les parents ont à cœur le bonheur de leur(s) jeune(s). C’est pourquoi notre mission est d’aider votre jeune à trouver sa voie pour qu’il puisse s’épanouir au travail.

Academos est là pour guider votre jeune en lui donnant accès à des mentors exerçant des métiers variés et en lui permettant de participer à des stages d’un jour gratuits. Grâce à ces ressources en ligne, il sera en mesure de développer un premier réseau de contacts professionnels, de découvrir de nouvelles avenues et de nouveaux métiers en discutant avec des professionnels qualifiés, passionnés et humains.

Cliquez ici pour télécharger notre rapport sur la génération Z et sa vision du milieu du travail

* Experts ayant participé au rapport : 

  • Pierre Côté, président et fondateur de l’Indice de bonheur Léger et de l’Indice de bonheur Léger au travail
  • Louis Cournoyer, conseiller d’orientation et directeur des programmes de premier cycle en développement de carrière de l’UQAM
  • Jacques Hamel, professeur au département de sociologie de l’Université de Montréal et professeur associé à l’Observatoire Jeunes et société,
  • Josée Landry, conseillère d’orientation et présidente de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec (OCCOQ)
  • Rina Marchand, directrice principale, contenus et innovation, de la Fondation de l’entrepreneurship, qui publie chaque année l’Indice entrepreneurial québécois
  • Diane Pacom, professeure émérite du Département de sociologie de l’Université d’Ottawa et membre de l’Observatoire Jeunes et Société
  • Mircea Vultur, professeur-chercheur à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), coresponsable du Comité international de recherche Sociologie du travail et responsable de l’axe Travail et insertion professionnelle de l’Observatoire Jeunes et Société
Retour à tous
Articles semblables