Academos Blogue Corporatif Projets

Retour sur la 2e édition de la tournée Dose d’adulte : rencontres, rires et réflexions

Pour une deuxième année consécutive, l’équipe d’Academos a pris la route au mois de novembre dernier afin d’aller à la rencontre des jeunes du secondaire et des intervenants jeunesse des quatre coins du Québec dans le cadre de la tournée Dose d’adulte.

Accompagnés du conférencier scolaire Martin St-Pierre, nous avons parcouru près de 3200 kilomètres, de Windsor à Rouyn-Noranda, en faisant un p’tit détour par Rivière-du-Loup. Voici un aperçu de ce périple épique!

La reconnaissance, au coeur de nos intentions

Comme vous le savez peut-être, Academos a lancé un concours à toutes les écoles secondaires du Québec à la rentrée scolaire dans le cadre de la tournée Dose d’adulte. Ce sont 77 écoles qui se sont inscrites au concours, mais seulement 11 d’entre elles ont eu la chance de remporter l’un de nos prix. Dix écoles ont remporté la visite de notre équipe ainsi qu’une conférence interactive ayant pour thème le passage à l’âge adulte. La cerise sur le sundae? Les élèves avaient la chance d’écouter le témoignage hors du commun de Martin, notre conférencier invité.
Voici les écoles qui ont été visitées lors de notre grande tournée :

  • Collège de Montréal – Montréal – Vendredi 9 novembre 2018
  • École secondaire les Etchemins – Lévis – Mardi 20 novembre 2018
  • Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup – Rivière-du-Loup – Vendredi 23 novembre 2018
  • École secondaire Henri-Bourassa – Montréal – Lundi 26 novembre 2018 (AM)
  • Collège d’Anjou – Montréal – Lundi 26 novembre 2018 (PM)
  • École Du Coteau – Mascouche – Lundi 3 décembre 2018
  • École secondaire Arthur-Pigeon – Huntingdon – Lundi 4 décembre 2018
  • École secondaire Le Tournesol – Windsor – Jeudi 6 décembre 2018
  • École secondaire La Source – Rouyn-Noranda – Mardi 11 décembre 2018
  • École secondaire Louis-Joseph-Papineau – Papineauville – Vendredi 14 décembre 2018
Notre conseillère Chloé Hamelin-Lalonde et le conférencier Martin St-Pierre à l’école Les Etchemins de Lévis.

Enfin, la 11e école à être pigée, le Séminaire de Chicoutimi, s’est méritée un forfait de 200 licences de la plateforme d’orientation Enio. Ce prix d’une valeur de 1370 $ soutiendra le travail de la conseillère d’orientation de l’établissement qui accompagne les élèves dans leur démarche d’orientation scolaire et professionnelle.

Ce qui m’amène justement à vous parler d’un des principaux moteurs qui nous a motivés à entreprendre ce projet au départ. Academos collabore depuis maintenant 20 ans avec les milieux scolaires et communautaires afin de soutenir les intervenants dans leur travail au quotidien. Il y avait donc, au coeur de nos intentions, un fort désir de reconnaître et de souligner le travail de ces acteurs du milieu de l’éducation qui, selon moi, n’est pas toujours reconnu à sa juste valeur.

Plus que jamais, force est de constater que l’éducation au Québec est en mal d’amour. Comme le titre de la tournée l’indique, nous voulions donner une « dose d’adulte » aux élèves, mais aussi offrir une dose d’amour et de gratitude à ceux qui côtoient chaque jour la relève de demain. Ces différents professionnels qui ont choisi comme carrière d’éduquer et d’intervenir auprès des enfants, des adolescents et des jeunes adultes québécois représentent l’un des principaux piliers de notre société. C’est pourquoi il est primordial pour nous que l’on prenne soin d’eux et que l’on reconnaisse leur travail.

Martin sur scène au Collège d’Anjou, à Montréal.

Tout au long de notre aventure, nous avons tenté de mettre en lumière l’appartenance des jeunes et des intervenants envers leur école et leur communauté. À l’adolescence, l’un des points de repère principal du jeune est son école. C’est un milieu de vie important qui contribue non seulement à ses apprentissages d’un point de vue théorique, mais aussi à ses apprentissages personnels. En effet, le jeune commence à mieux se connaître, il est en quelque sorte en quête identitaire sans réellement le savoir.

C’est pour cette raison que nous abordons l’importance de bien se connaître que ce soit en termes de valeurs, d’intérêts, d’aptitudes et de croyances. Ces éléments doivent être pris en considération lors de la prise de décisions en lien avec l’orientation scolaire et professionnelle. D’ailleurs, Martin le démontrait de manière très juste avec humour et sensibilité lors de son témoignage.

Donner une « dose d’adulte » aux jeunes que nous avons rencontrés dans le cadre de la tournée signifiait surtout de parler du principal avantage de devenir un adulte, c’est-à-dire faire ce que tu veux, ce qui te passionne! Toutefois, pour trouver cette passion, chacun aura un parcours unique. L’avenir est parsemé d’imprévus et d’inconnu.

Les jeunes, plus que jamais, doivent apprendre à jongler avec ces incertitudes et ces hasards de la vie sur lesquels ils n’ont pas le contrôle. Cela reflète bien la réalité du marché du travail d’aujourd’hui. La réponse des jeunes et des intervenants aux messages que nous leur avons transmis lors de notre bref passage dans leur quotidien était au-delà de nos attentes! Ce qui nous encourage dans nos initiatives et qui nous motive à vouloir reconduire le projet pour la prochaine année.

Des élèves très attentifs lors de la conférence à l’école secondaire La Source à Rouyn-Noranda.

Différentes écoles, différentes réalités

Bien que nous soyons en étroite collaboration avec le monde scolaire, les milieux communautaires ainsi que différents acteurs du monde du travail, le fait de s’immerger l’instant de quelques heures dans une école et dans une communauté nous ramène toujours les pieds sur terre. En sillonnant les routes enneigées du Québec, nous avons eu la chance de parler avec des élèves, des conseillers et conseillères d’orientation, des enseignant(e)s, mais aussi avec des travailleurs et travailleuses auprès desquels nous avons appris à mieux connaître la réalité de certaines communautés et de certaines régions.

La vérité est que d’une région à l’autre, d’une ville à l’autre, d’une école à l’autre et d’une classe à l’autre, les réalités diffèrent complètement. Cela demande aux professionnels qui oeuvrent dans le domaine de l’éducation, de l’orientation et de l’intervention psycho-sociale une capacité d’adaptation assez impressionnante. Cela avait clairement un impact sur notre conférence. Les échanges avec les intervenants avant le début de la conférence nous aidaient grandement à adapter nos propos selon la réalité du milieu. Cela nous permettait également de créer des liens avec les acteurs de ces milieux et, enfin, de mettre un visage sur un nom et une voix avec laquelle nous avions échangé à maintes reprises.

Academos a pour mission d’aider les jeunes à trouver le (ou les) métier de leurs rêves, mais nous travaillons également fort à valoriser l’intégration du numérique dans les pratiques en éducation et en orientation scolaire et professionnelle. En offrant notre application web et mobile gratuitement auprès des jeunes de 14-30 ans de partout à travers la province, notre objectif est de soutenir les différents intervenants de ces milieux dans cette entreprise.

Nous constatons que, malgré la bonne volonté et les efforts incessants qui sont entrepris par ceux-ci, ce n’est pas toujours chose facile d’avoir accès à du matériel informatique fonctionnel, adapté et relativement récent. Aussi, l’accès à internet reste toujours un enjeu de taille, particulièrement en région. Enfin, lorsque vient le temps de parler d’intégration d’outils numériques dans les classes, inévitablement, la questions des iniquités socio-économiques s’ajoute à l’équation.

Ce ne sont pas tous les établissements scolaires et encore moins toutes les familles qui ont les moyens financiers de fournir des outils numériques tels que des cellulaires, des tablettes ou encore des ordinateurs portables. Cela reste, selon moi, l’un des principaux obstacles à l’intégration du numérique dans les classes du Québec ainsi que le manque de temps (surcharge de travail) des enseignants et le manque de formation.

Avec les élèves de l’école Notre-Dame-de-Rivière-du-Loup.

Toute bonne chose a une fin…

Loin de moi l’idée de finir sur une note triste, au contraire. J’ai été impressionnée de constater à quel point les intervenants du milieu de l’éducation font preuves d’initiatives et de créativité. Nous étions certainement tristes de voir la tournée prendre fin, mais c’est avec le coeur léger que nous avons terminé cette aventure.

Non seulement avons-nous eu la chance de rencontrer des dizaines d’intervenants impliqués dans leur milieu respectif, mais nous avons également rencontré plus de 3000 jeunes qui nous ont fait rire, qui nous ont surpris et qui ont eu la générosité de partager avec nous leurs questions, leurs réflexions et leurs idées. Sincèrement, nous ne pouvions espérer mieux!

Nous tenons à remercier toutes les écoles participantes à notre concours ainsi que toutes les écoles qui nous ont ouvert leurs portes dans le cadre de cette 2e édition de la tournée Dose d’adulte. Sans cette précieuse collaboration, notre travail n’aurait pas lieu d’être.

Merci à Martin St-Pierre d’avoir collaboré avec nous pour une deuxième année consécutive. Merci de partager ton message et ton histoire unique avec humanité et sensibilité.

Mention spéciale au youtubeur Élie Pilon avec lequel nous avons eu la chance de collaborer, encore une fois, cette année!

La deuxième édition de la tournée Dose d’adulte a pu être réalisée grâce au soutien du Secrétariat à la jeunesse ainsi que ArcelorMittal Exploitation minière Canada. Un grand merci à nos partenaires.

Enfin, merci à nos 2700 mentors bénévoles, sans qui Academos ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. Academos célèbrera ses 20 ans d’existence cette année et les mentors qui donnent généreusement de leur temps afin de soutenir les jeunes québécois dans leur démarche d’orientation scolaire et professionnelle sont au coeur de notre mission.

Retour à tous
Articles semblables