Academos Blogue Intervenants jeunesse

Les avantages insoupçonnés des DEC techniques dans le domaine de l’ingénierie

Logo ÉTSAcademos et l’École de technologie supérieure (ÉTS) s’associent afin de vous présenter les nombreux avantages parfois moins connus des DEC techniques dans le domaine de l’ingénierie.

Ce n’est un secret pour personne, les formations universitaires pour devenir ingénieur.e.s requièrent du temps et beaucoup d’efforts. Bien que rigoureuses, ces formations ne s’adressent pas qu’aux étudiant.e.s possédant une cote R élevée ou à la crème de la crème! Elles sont avant tout pour les personnes intéressées par la science et la résolution de problèmes, et qui sont prêtes à se creuser la cervelle pour trouver des solutions durables aux problématiques d’aujourd’hui et de demain. D’ailleurs, les techniques dans le domaine de l’ingénierie sont un excellent moyen d’y parvenir.

On retrouve de nombreuses formations techniques dans le domaine de l’ingénierie comme technologie du génie civil, techniques de génie électrique, techniques en avionique, techniques en informatique ou encore technologie du génie métallurgique pour n’en nommer que quelques-unes. Ces formations sont offertes dans de nombreux cégeps, tels que le Cégep de Rimouski, l’École nationale d’aérotechnique, le Collège Montmorency, le Cégep du Vieux Montréal, le Collège Dawson. Elles peuvent mener directement au marché du travail ou aux études universitaires comme en génie de la production automatisée, en génie logiciel, en génie électrique ou encore en génie des technologies de l’information.

Ingénieur.e.s au travail

Bien qu’il ne soit pas nécessaire de faire une technique pour s’inscrire au baccalauréat en ingénierie, cela présente de nombreux avantages. Les voici :

Les avantages des techniques dans le domaine de l’ingénierie en préparation à l’université :

S’habituer au rythme de travail

Les formations universitaires en ingénierie forment des personnes hautement compétentes et sont donc assez rigoureuses. S’inscrire à une formation technique est donc un bon moyen d’explorer le domaine tout en profitant d’un bon encadrement et d’un rythme de travail soutenu. En effet, les techniques sont elles aussi reconnues pour être exigeantes et pour bien préparer les étudiant.e.s au marché du travail ou aux études universitaires.

Dans plusieurs cégeps, la taille des groupes est moins importante que dans les universités. Les enseignant.e.s sont alors plus disponibles pour soutenir leurs étudiant.e.s. Heureusement, pour ceux et celles qui souhaitent poursuivre leurs études, il existe aussi des universités qui comptent des classes de 40 élèves et moins!

Former des ingénieur.e.s plus polyvalent.e.s

Les techniques proposent un apprentissage complémentaire au baccalauréat en permettant aux étudiant.e.s de développer une vision pragmatique du génie, puisque dans certains programmes universitaires, l’enseignement repose principalement sur la théorie, les mathématiques, la physique et parfois la chimie aussi.

Cet apprentissage pratique est d’ailleurs le bienvenu sur le marché du travail. Pour un emploi dans le domaine industriel ou manufacturier, l’ingénieur.e ayant suivi une formation technique au préalable et qui aura à superviser une équipe de technicien.ne.s comprendra mieux les enjeux et sera mieux outilllé.e pour épauler son équipe.

Ingénieure - techniques dans le domaine de l'ingénierie

Explorer le domaine sans se ruiner

Bien que les formations universitaires soient moins dispendieuses au Canada que chez nos voisins du sud, elles peuvent tout de même représenter une dépense importante pour les jeunes qui se questionnent sur leur choix de carrière. Les formations techniques dans le domaine de l’ingénierie présentent donc l’avantage d’être moins coûteuses. Elles permettent ainsi aux étudiant.e.s d’explorer le domaine et de voir si cela leur convient avant de s’engager dans des études universitaires.

Ouvrir des portes

Durant les formations techniques, les étudiant.e.s ont aussi la chance de mettre à profit leurs apprentissages de manière concrète grâce à des stages réalisés en entreprise. Ces stages sont un excellent moyen de plonger dans le domaine du génie et d’explorer concrètement le marché du travail! Ces expériences leurs permettent aussi d’en apprendre sur les dynamiques de travail et les relations entre collègues. En outre, c’est aussi l’occasion d’acquérir de l’expérience de travail, d’explorer différents milieux et de tisser des liens professionnels.

Stages - techniques dans le domaine de l'ingénierie

Se préparer aux études universitaires

Puisque la formation technique est une formation reconnue dans les facultés de génie, les étudiant.e.s qui souhaitent poursuivre aux études supérieures peuvent le faire sans problème. D’ailleurs, la plupart des universités offrent des cours adaptés autant aux DEC techniques qu’aux DEC préuniversitaires. À l’ÉTS, par exemple, 60 % des étudiant.e.s proviennent de formations techniques en ingénierie et le reste de DEC préuniversitaires, comme les sciences pures, les sciences de la nature, les sciences informatiques ou les mathématiques.

Les formations en génie sont aussi plus accessibles qu’on le pense. À l’ÉTS, par exemple, la cote R n’est pas un critère d’admission. Il est également possible de compléter ses études en alternance travail-études dans certaines universités, comme c’est le cas à Sherbrooke, Concordia et l’ÉTS.

Étudiante à l'université

Du support pour les étudiant.e.s

Bien que plus coûteuses et exigeantes, les formations universitaires en ingénierie permettent aux étudiant.e.s de poursuivre leurs apprentissages sur le terrain grâce à des stages très bien rémunérés. Ces stages leur permettent d’acquérir un an d’expérience professionnelle pertinente tout en finançant leurs études. En plus des stages rémunérés, les étudiant.e.s peuvent aussi avoir accès à de l’aide financière supplémentaire sous forme de bourses pour les aider à payer leurs études.

D’excellentes opportunités professionnelles

Détenir le titre d’ingénieur.e est aussi un bon moyen d’accéder à de meilleures opportunités professionnelles. Fun fact, l’accord de Washington permet aux ingénieur.e.s de pratiquer leur métier dans plusieurs pays! Le titre d’ingénieur.e est aussi reconnu par les employeurs, témoignant de la rigueur, du niveau de professionnalisme et des habiletés des détenteurs et détentrices. Et, bien que seulement 15% des ingénieur.e.s soient des femmes, elles commencent à se tailler peu à peu une place dans ce domaine. Elles y sont d’ailleurs très bien accueillies et leurs idées sont les bienvenues!

Ingénieure

La formation universitaire permet aussi aux ingénieur.e.s de développer, grâce à des cours de gestion, de communication et d’entrepreneuriat, des compétences connexes au métier comme leur capacité à prendre des décisions ou leur leadership. Grâce à ces qualités reconnues et recherchées par les employeurs, ils et elles peuvent évoluer vers des postes en gestion ou encore fonder leur propre entreprise.

Finalement, c’est bien connu, les ingénieur.e.s gagnent très bien leur vie. Et puisque la pénurie de main-d’œuvre affecte aussi ce domaine, les salaires sont très attrayants. Et ce, dès l’entrée sur le marché du travail.

Bref, les techniques en ingénierie sont un excellent moyen pour vos étudiant.e.s de faire un saut dans une carrière d’ingénieur.e. Cela leur permet de bénéficier d’un enseignement de qualité, d’un encadrement adapté tout en leur permettant de tester leurs connaissances directement sur le terrain. C’est aussi un excellent moyen d’explorer le domaine avant de poursuivre aux études universitaires. L’ingénierie est un domaine passionnant où l’on retrouve une foule de métiers variés pouvant convenir à tous et chacune. Pour y faire carrière, il leur suffit d’y croire et de se donner les moyens de réussir!

Retour à tous
Articles semblables