Academos Blogue Intervenants jeunesse

La transition énergétique et ses multiples opportunités professionnelles

Ce ne sera probablement pas une surprise pour vous si l’on vous dit que les jeunes de la génération Z sont connu.e.s pour être socialement engagé.e.s. Plusieurs de vos étudiant.e.s pourraient avoir envie d’aligner cet engagement et ces valeurs à leur carrière. Pour ces jeunes qui ne demandent qu’à participer au changement, on vous présente le secteur de la transition énergétique et ses multiples possibilités de carrière.

S’engager dans la transition écologique

La transition énergétique peut sonner un peu abstraite pour les jeunes. Pour l’expliquer le plus simplement possible, des mentor.e.s ont décomposé pour nous les concepts qui se cachent derrière ce secteur.

Et d’abord, ça passe par la définition d’une transition. D’un point de vue général, cela correspond au passage d’un état à un autre de façon lente et graduelle. Pour bien l’imager, on aime particulièrement l’exemple simple de la chenille, qui devient un cocon, puis finalement un papillon.

La transition écologique, c’est une transformation profonde de notre société qui concerne plusieurs domaines simultanément, mais principalement : l’énergie, l’économie et la protection de l’environnement, qui s’accompagne d’une adaptation aux changements climatiques.

L’objectif? Réduire notre empreinte environnementale et donc, l’impact des activités humaines sur la Terre. Voilà qui devrait stimuler vos jeunes qui cherchent à avoir un impact positif sur l’environnement à travers leur carrière.

Le rôle de l’énergie dans la lutte aux changements climatiques

Maintenant, si on parle plus précisément de transition énergétique, il s’agit de modifier notre manière de produire et de consommer notre énergie. Cela peut se faire, par exemple, en abandonnant progressivement notre consommation d’énergies produites à partir de combustibles fossiles (pétrole, mazout, charbon) en faveur de diverses formes d’énergies renouvelables (éolienne, solaire, hydroélectrique, bioénergies). La transition énergétique doit également passer par des changements d’habitudes, de comportements et de façons de faire de tous, tant aux plans individuel que collectif, pour permettre d’éliminer la surconsommation et le gaspillage d’énergie.

Quand on sait qu’au Québec, 70 % des émissions de GES sont liées à l’énergie, on comprend que le succès de la lutte contre les changements climatiques passe en priorité par la réussite de la transition énergétique! Malgré que le Québec ait la chance d’avoir l’hydroélectricité, une énergie renouvelable, faiblement émettrice de GES et largement répandue pour répondre à plusieurs besoins, il n’en reste pas moins que nous avons du chemin à faire dans cette transition. En effet, l’apport énergétique de certains secteurs est encore très dépendant des énergies fossiles, comme c’est le cas du secteur des transports (plus de 95 %) et du secteur industriel (plus 40 %).

La diversité d’opportunités du secteur énergétique

La transition énergétique apporte donc son lot de défis pour la société et regorge de possibilités pour les jeunes, qu’ils ou elles soient engagé.e.s ou non.

Ce qui est intéressant avec ces défis, c’est qu’ils font émerger de nouveaux secteurs d’activités et de nouvelles filières énergétiques, par exemple pour répondre aux nouveaux besoins technologiques. Pour participer à un avenir durable, les jeunes ont désormais accès à de nouveaux métiers spécialisés, à de nouveaux programmes d’études et sont encouragés à développer de nouvelles compétences.

Parce que la transition énergétique est transversale, elle permet aux jeunes de participer à la protection de l’environnement à partir de plusieurs domaines d’activités et grâce à différents corps de métiers, comme l’entrepreneuriat, le génie, mais aussi la communication ou encore les technologies.

Après avoir identifié qu’ils et elles veulent relever un défi relatif à l’environnement et à la transition énergétique au cours de leur carrière, les jeunes pourront déterminer leurs forces et leurs compétences pour aligner leur projet professionnel à leur personnalité. La diversité des opportunités du secteur énergétique leur permettra donc de trouver la place qui leur correspond réellement.

Il est intéressant de noter et de rappeler aux jeunes que le secteur de la transition énergétique est un secteur très accessible. Pas besoin d’être ingénieur.e ou de se doter d’un doctorat pour espérer avoir un impact positif sur l’environnement et participer à l’adaptation de la société aux changements climatiques! Les jeunes qui ne se dirigent pas vers les longues études peuvent aussi trouver leur place dans ce secteur.

Voici une liste très peu exhaustive des possibilités de métiers que les jeunes peuvent convoiter dans le secteur de la transition énergétique :

  • Conseiller.ère économique en transition énergétique
  • Spécialiste des communications en environnement
  • Entrepreneur.e spécialisé.e en constructions résidentielles écoénergétiques
  • Conseiller.ère en efficacité énergétique résidentielle
  • Ingénieur.e en transition énergétique
  • Technologue en architecture spécialisé.e en efficacité énergétique

Pour présenter le secteur à vos jeunes ainsi que les nombreuses possibilités de carrière qui l’animent, vous pouvez également leur présenter les vidéos de deux mentor.e.s Academos qui parlent de leur parcours et de leur métier en transition énergétique : Élizabeth Brosseau et Andrea Vallejos.

Vous pouvez aussi orienter les jeunes qui manifestent de l’intérêt pour les questions environnementales vers Academos afin qu’ils et elles puissent échanger avec des professionnel.le.s du secteur. Nous avons d’ailleurs une page sur la plateforme qui regroupe l’ensemble des mentor.e.s qui travaillent en transition énergétique pour que les jeunes se rendent compte de la diversité des opportunités que le secteur comprend.

Retour à tous
Articles semblables