Academos Blogue Jeunes

Le 1er mars approche… peur de faire le mauvais choix?

Est-ce que comme moi tu fais partie de ces personnes qui mettent trois mois à faire un simple choix parce que tu as peur de faire une erreur en prenant la mauvaise décision? Surtout quand il s’agit de faire un choix en ce qui concerne ton futur programme d’études? Celui qui idéalement va te conduire au métier de tes rêves? Si oui, cet article est fait pour toi. Tu y trouveras de l’inspiration, de drôles de gifs et aussi des conseils pour te guider dans tes réflexions et t’aider à faire baisser ton stress.

Le 1er mars approche, c’est le temps de faire un choix…

Ça, ça veut dire qu’en ce moment, il se peut que tu stresses un peu (beaucoup) parce que le 1er mars approche à grands pas et tu dois faire un choix qui te paraît hyper décisif. Je dis ça, je dis rien…

 

En pleine indécision, j’ai deux petites choses à te dire pour t’aider à faire un choix :

1. Déjà, il faut savoir que le 1er mars c’est le premier tour pour les demandes d’admission pour les programmes à partir du niveau collégial. Il est donc préférable que ta demande soit envoyée avant le premier tour comme ça tu auras plus de choix. Aussi, tu auras la conscience plus tranquille. Mais pour les indécis, sachez qu’il y a souvent un deuxième tour. En effet, plusieurs cégeps offrent une seconde date pour déposer les demandes d’admission, généralement en avril. Ainsi, il suffit de faire ses devoirs (pas toujours le fun, mais dans ce cas-ci, bien nécessaire). De cette manière, tu pourras trouver les dates pour le second tour des cégeps et programmes qui t’intéressent. Dans le cas de certains établissements, comme le Collège LaSalle, tu peux même envoyer ta demande plus tard que les dates normales d’admission. Donc, ça vaut la peine de se renseigner auprès de l’établissement scolaire de ton choix.

2. Ensuite, il faut se rappeler que l’une des causes de l’indécision est la peur de se tromper et de faire une erreur. Dans ce cas, c’est la peur de faire le mauvais choix de programmes d’études. Admettons que tu hésites entre sciences de la nature (pour éventuellement devenir ingénieur ou aller en génie mécanique) et sciences humaines (peut-être pour œuvrer dans les énergies renouvelables), mais qu’en fait, tu n’as pas encore trouvé le métier de tes rêves (tu peux en discuter avec des mentors Academos, ça va accélérer le processus). Alors, pourquoi ne pas prendre ce petit risque? Essaie, c’est mieux d’essayer puis se rattraper que d’être paralysé par la peur.

Rappelle-toi aussi que ton choix n’est pas coulé dans le béton. Le pire qui puisse arriver, c’est qu’après une session tu te rendes compte que le programme ne te convient pas et que tu changes.

Faire le bon choix c’est overrated 

En bref, je te résume le message principal. Si tu hésites à prendre une décision parce que tu as peur de faire le mauvais choix, rappelle-toi que c’est correct de faire des erreurs . Le mot erreur ici est bien exagéré. Une session dans un programme d’études qui ne sera pas ton choix final, ce n’est pas une erreur… Disons plutôt que c’est une déviation, une exploration. D’ailleurs, il y a bien peu de choix qui sont finaux. Et ton choix d’études ne l’est définitivement pas.

En terminant, le chemin vers le métier de tes rêves ne sera peut-être pas linéaire. Et c’est tout à fait correct, puisque bien peu de choses le sont dans la vie.

Bref, si tu ne me crois pas, demande à tes mentors : plusieurs d’entre eux finissent par travailler dans un secteur qui est différent de leurs domaines d’études initiaux.

Parle avec un mentor

Prêt à envoyer des demandes d’admission?

* Article mis à jour le 12 décembre 2019 afin d’assurer que le contenu est toujours d’actualité et accessible. 

Retour à tous
Articles semblables