Academos Blogue Jeunes Bonus

Être heureux au travail, c’est possible?

Être heureux au travail c’est possible. D’ailleurs, de plus en plus d’entreprises ont compris l’influence du bonheur sur l’efficacité et la performance. Alors, de nombreux employeurs ont désormais à coeur d’améliorer le bonheur au travail de leurs employés en leur offrant des avantages attrayants. Mais, pour être heureux au travail, il ne suffit pas d’avoir un bon salaire ou un bureau avec une belle vue et une table de baby foot. Toutes sortes de facteurs contribuent au bonheur au travail. 

Est-ce possible d’être heureux au travail?

OUI. Bien sûr qu’il est possible d’être heureux au travail. D’ailleurs, l’indice du bonheur au travail au Québec est de 72,64. Bien que la moyenne québécoise se situent sous la moyenne générale de 75, nombreuses sont les personnes qui adorent leur emploi et attendent chaque lundi matin avec impatience. D’ailleurs, les personnes les plus heureuses au travail serait les dentistes, les coiffeurs et les courtiers immobiliers.

Ce qu’on entend par « bonheur au travail »

Le bonheur : de kessé?

Le bonheur se définit comme un état durable et stable de satisfaction complète de nos besoins et désirs qui se caractérise par une sensation agréable. Il est donc relatif et subjectif à chacun puisque nous n’avons pas tous les mêmes besoins et désirs. 

La conception que chacun se fait du bonheur dépend de plusieurs facteurs tels que son éducation, son passé, ses valeurs, sa façon de concevoir les choses. Pour certains, le bonheur, c’est la notoriété, le succès, l’argent. Pour d’autres, c’est les relations interpersonnelles, l’amour, la famille.

Et le travail dans tout ça?

Être heureux au travail, ça dépend largement de notre conception du bonheur et…du travail. Ben oui! 

Pour certains, le travail représente un simple gagne-pain, alors que pour d’autres, il représente un moyen de contribuer à la société. 

Avant de se demander si on est heureux au travail, il faut donc d’abord s’interroger sur notre conception du travail et ce qui nous motive à travailler. Quels besoins notre travail nous permet-il de comble? 

De manière générale, le travail permet de combler les trois besoins suivants: 

  • Besoin d’autonomie : se sentir libre d’initier des projets, de proposer des solutions, agir en cohérence avec ses valeurs, avoir le choix des moyens d’action,
  • Besoin de compétence/expertise : se sentir efficace dans l’atteinte de ses objectifs, pouvoir se former ou avoir du coaching, avoir de la reconnaissance de sa valeur ou de ses réussites, disposer des bons outils de travail, avoir des défis qui respectent sa compétence,
  • Besoin d’appartenance sociale : sentir qu’on appartient à un groupe, avoir des relations enrichissantes, travailler en équipe, travailler à des buts communs, partager la vision et sentir qu’on y contribue

Plusieurs éléments qui permettent d’être heureux au travail

Il n’y a pas de recette secrète pour être heureux au travail. Mais, il existe quand même quelques éléments qui permettent de contribuer à l’atteinte du bonheur au travail. En voici quelques uns : 

1.Faire un métier qui correspond à ses intérêts

« Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. » – Confucius 

Sans surprise, faire un métier que l’on aime ça aide vraiment à être heureux au travail. En effet, en exerçant une profession qui correspond à vos intérêts, vous n’aurez pas l’impression de travailler. Bon, peut-être pas, mais vous y prendrez plus de plaisir, c’est certain! 

2. Faire un métier qui mets en valeur ses forces

Être doué dans son domaine est très certainement valorisant. Faire un travail qui mets en valeurs ses forces permet généralement d’obtenir de la reconnaissance de la part de ses collègues, ce qui peut affecter positivement le sentiment de bonheur et d’accomplissement au travail.

3. Donner un sens à son travail

Pour de nombreuses personnes, donner un sens à son travail est très important. Oui, le travail permet un revenu et contribue à notre réussite sociale. Mais, c’est aussi un moyen de donner un sens à notre existence, et de nous réaliser tout en contribuant à la société. 

Il n’y a pas de recette miracle pour donner du sens à son travail. Le « sens » peut prendre autant de de formes qu’il y a de personnes. L’important est de trouver celle qui nous correspond. 

Pour y parvenir, il faut d’abord se poser les bonnes questions. Cette démarche introspective vous permettra de déterminer ce qui vous anime réellement, et de faire un parallèle avec votre travail. 

4. Faire un métier en lien avec ses valeurs

Les valeurs sont un élément central pour trouver le bonheur au travail. En effet, ce sont elles qui guident nos actions et nos choix. Il est donc fort probable que vos valeurs aient une incidence sur votre choix de carrière et d’employeur, et par conséquent, sur votre niveau de bonheur au travail. 

Faire un métier en lien avec ses valeurs permet de se sentir plus engagé. Et, il a aussi été démontré que travailler pour une entreprise qui a une mission sociale ou qui s’implique dans une ou plusieurs cause aide les employés à se sentir plus engagés.

indice de bonheur léger au travail

5. Porter attention aux avantages sociaux

Bien qu’ils ne soient pas la clé du bonheur, les avantages sociaux peuvent certainement y contribuer. Ces derniers peuvent prendre diverses formes et répondre à différentes préoccupations : économiques, sociales, psychologiques et physiques. 

Les avantages offerts par une organisation reflètent généralement sa personnalité, sa réalité et ses valeurs. Vous risquez donc d’être plus heureux au travail en choisissant un employeur qui offre des avantages sociaux qui correspondent à vos valeurs. 

6. Bien choisir son équipe

L’équipe joue aussi un rôle important pour être heureux au travail. Que vous soyez plutôt du genre à travailler seul ou en équipe, avoir une bonne équipe de travail fait toute la différence. En effet, avoir des collègues avec lesquels on s’entend bien a un impact positif sur le moral et sur l’esprit de camaraderie. Ne pas s’entendre avec ses collègues peut générer des tensions et du stress, ce qui affecte non seulement le travail mais aussi le sentiment de bonheur associé au travail.  

7. Développer et partager ses compétences

Un autre moyen de se motiver au travail, et donc d’être heureux au travail est de développer et partager ses compétences. En effet, développer de nouvelles compétences, les partager et les mettre en pratique contribue au sentiment d’épanouissement et d’accomplissement au travail. 

Bref, plusieurs éléments contribuent au bonheur au travail.  N’hésitez pas à communiquer avec nos mentors pour leur demander quels sont les facteurs qui font en sorte qu’ils sont heureux au travail. Il sont là pour ça! 

Parle avec un mentor

 

Retour à tous
Articles semblables