Academos Blogue Jeunes

Laisse-toi une chance


Bon, ça fait deux semaines déjà que j’ai recommencé l’école et je dois vous avouer que ce n’est pas all fun and games. Comme la première semaine m’a vraiment rentrée dedans. Je pensais qu’on allait passer à travers du plan de cours, se présenter puis pouvoir prendre ses choses et aller déjeuner entre amis pour rattraper le temps perdu, mais non, ce n’était pas du tout comme ça. Je suis arrivée dans mon premier cours d’économie et j’étais déjà en retard dans la matière. Euh QUOI ?! J’ai eu, même je dirais, j’ai, beaucoup plus de difficulté à me remettre dans le beat que je croyais. On me demande déjà de prendre des notes de cours quand j’ai encore de la difficulté à me rappeler du nom du cours auquel j’assiste.
Juste pour vous donner un exemple, avant de réussir à faire quelque chose, qui a un minimum d’allure (genre qui n’est pas écrit tout croche), ça m’a pris 4 feuilles différentes, comme je m’excuse mère nature.
 Au début, je me disais que c’était juste moi, qu’il me fallait un peu plus de temps. Par contre, après la deuxième semaine, je me suis mise à plus stresser. Puis là, comme si c’était pas assez déjà, y’a quelqu’un qui m’a demandé si j’étais passionnée par mon BAC et je ne savais pas trop quoi répondre. La personne en question a pris mon silence pour un «non» et m’a tout simplement répondu : «tu fais ton BAC pour rien alors». Ah merci, genre #not. Ça m’a mise à l’envers pendant deux jours complets, je savais pu du tout quoi penser de moi, mes idéaux, mon futur… Parce que l’affaire c’est que, je suis une personne qui est, disons-le comme ça, une control freak. J’ai toujours eu un plan dans ma tête : bac – maîtrise – marché du travail – poste de direction, puis, en ce moment, j’ai l’impression que tout ça, c’est du flou. 
En plus, je sais que je ne suis pas la seule qui se sent comme ça en ce moment, car mes amies m’ont fait part de leurs pensées aussi et je vous dirais qu’elles ressemblent pas mal aux miennes. Donc, j’ai pris un peu de temps off,  j’ai fermé mon mobile et mon ordinateur, puis je me suis fait couler un bain avec les petites chandelles allumées pi tout pi tout là. C’est pendant que j’étais complètement isolée avec mes pensées que j’ai réalisé quelque chose d’extrêmement important.
J’AI BESOIN DE TEMPS ET JE MÉRITE DE M’EN DONNER.

C’est correct d’avoir des doutes parfois et ça ne veut pas nécessairement dire que je suis sur le mauvais chemin. Sérieusement, j’ai 19 ans, est-ce que les gens (aka les profs, les élèves beaucoup trop sûr d’eux-mêmes et, en fait, la terre entière) peuvent bien me laisser tranquille un peu ? C’est normal que je ne sache pas exactement ce que je veux faire plus tard, c’est normal que je ne me sente pas interpellée par chaque aspect de mon bac et c’est normal que je ne sois pas totalement excitée à l’idée d’entrer sur le marché du travail.
Donc, si, toi aussi, tu te sens comme moi en ce moment, c’est-à-dire complètement dépassée, saches que la seule chose dont tu as besoin c’est de te laisser une chance, d’au moins essayer. Moi non plus, je ne comprends rien encore dans mes cours et je n’ai aucune motivation à lire 70 pages pour la semaine prochaine (et ça c’est pour un cours seulement tsé), mais je le fais quand même.
Je me dis que, dans une semaine ou deux, tout va finir par se mettre en place. Je vais parler la même langue que le prof et je vais retrouver ma motivation.
Sur ce, je m’en vais lire mes 4 chapitres d’économie,
On lâche pas.
xx
Retour à tous
Articles semblables