Academos Blogue Jeunes

Le 1er mars approche : pas de panique!

Que voulez-vous faire l’année prochaine, une fois votre secondaire (ou cégep) terminé?  C’est LA question. Celle que vous vous posez, que votre mère vous pose, que vos amis vous posent, que la conseillère en orientation a posée à la classe la dernière fois qu’elle est venue faire son tour. Maintenant que le 1er mars approche, la pression de faire le bon choix se fait sentir.

Certains ont déjà fait leur réflexion, leur recherche et sont sûrs d’avoir fait le bon choix.

« En science de la nature, à l’école nationale d’aérotechnique, en technique d’éducation à l’enfance, en Histoire et civilisation, au DEP en assistance dentaire. »

Et toi? Que tu saches ou non, ne panique pas. Respire. Relaxe et mets-toi au boulot! Faire des choix n’est pas facile, surtout si tu te mets de la pression pour faire le bon choix. Mais mieux  vaut le faire soi-même plutôt que de laisser la vie le faire à notre place.

Par où commencer pour faire le bon choix

La première étape à votre recherche c’est d’abord d’apprendre à vous connaitre !  Pour savoir où vous voulez aller, il faut que vous sachiez un peu qui vous êtes. Malheureusement, on ne prend pas assez souvent le temps de se demander qui nous sommes, quels sont nos qualités et nos défauts, que voulons-nous devenir, quels sont nos ambitions, nos intérêts, que faisons-nous parce qu’on veut le faire et que faisons-nous parce qu’on nous dit de le faire. J’ai trouvé et réfléchi à quelques trucs qui pourraient vous aider à lancer votre exploration, à trancher entre deux programmes, ou encore à valider la pertinence d’un choix que vous aviez fait.

Avant de vous les présenter. Je tiens à préciser trois choses.

  • Pas de panique. Comprendre qui nous sommes est le travail d’une vie!  Il faut bien commencer quelque part!
  • Le bon choix n’existe pas. Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix.  Notre système d’éducation nous permet de faire ‘des erreurs’ et ainsi de changer de programme la session suivante.
  • Il n’y a pas de magie! C’est vous qui devrez trouver les réponses.

Pour mener à bien cet exercice, tu auras besoin de temps, de calme, d’un cahier et d’un ordinateur.

1. Établis une chronologie de ta vie

C’est celui auquel je n’aurais jamais pensé et pourtant c’est peut-être celui qui pourrait s’avérer le plus utile. Écris les événements qui t’ont le plus marqué, essaie de dire pourquoi, ce que tu en as retenu et en quoi t’ont-ils changé. Tu peux aussi écrire des objectifs que tu as atteints ou que tu souhaites atteindre. Garde ça simple et authentique. Le but c’est de t’aider à prendre conscience de ta personnalité.

2. Identifie les préjugés que l’on t’a inculqués par rapport à ce que ta vie, tes études et ta carrière devraient être

Questionne-toi sur ceux-ci et essaie d’aller les confirmer ou les infirmer. As-tu absolument besoin d’aller à l’université pour faire le métier de tes rêves? Est-ce vraiment mal vu de changer de programme au cégep? Est-ce bien vrai qu’il n’y a pas d’avenir dans le domaine du cinéma ou du graphisme? L’objectif est de te tirer un trait entre ce que tu souhaites vraiment et ce que tes proches souhaitent.

3. Fais des tests d’orientation

Par exemple celui pour établir ton profil RIASEC ou celui de Tout pour réussir. C’est vraiment moins pire que tu ne le penses! Celui sur monemploi  (je vous conseille de l’imprimer) m’a donné beaucoup de résultats intéressants. De toute façon, je pense que ce genre de tests sont plus utiles pour leurs questions, que pour leur réponse. Ils peuvent aussi t’aider à déterminer ce qui t’intéresse le plus entre deux de tes intérêts. Quand une question, ou une réponse t’interpelle, écris-la dans ton cahier, ça pourrait t’aider pour le truc suivant.

4. Pour t’aider à faire le bon choix et déterminer ce qui te caractérise et ce que tu souhaites faire, tu peux te poser certaines questions très simples

Tu es le mieux placé pour trouver les réponses, mais si tu manques d’inspiration, fais appel à tes proches (parents, amis, enseignants). Si tu as une rencontre prévue avec un conseiller en orientation ce serait une très bonne chose que d’essayer de répondre à ces questions. Assure-toi d’y répondre de façon spontanée en écrivant tout ce qui te passe par la tête. Essaie de répondre en te demandant qui tu es vraiment et pas qui tu voudrais être ou qui ta famille voudrait que tu sois.

  • La traditionnelle : qui suis-je?
  • Qu’elles sont mes qualités,
  • Ai-je des compétences particulières?
  • Qu’est-ce que j’aime et qu’est-ce que je n’aime pas?
  • Qu’elles sont mes passions, mes intérêts, mes passe-temps?
  • Qu’est-ce que je ferais si je n’avais pas besoin de travailler?

5. Trouve-toi un mentor qui pourrait t’aider à faire le bon choix

Ça peut-être quelqu’un que tu connais et en qui tu as confiance. Mais ça peut aussi être un mentor Academos qui partage des intérêts semblables aux tiens. Il peut aussi s’agir d’un mentor qui fait le métier qui t’intéresse. N’hésite pas à lui poser tes questions. Ils sont là pour ça. D’ailleurs, tu peux lui demander toutes sortes de choses :

  1. Comment avez-vous découvert que ce métier était fait pour vous?
  2. Quel a été votre parcours?
  3. Qu’aimez-vous le plus dans votre travail?
  4. À quoi ressemble une journée typique?
  5. Quelles études avez-vous faites?

Ces réponses peuvent t’aider à mieux savoir qui tu es et si leur métier pourrait te plaire.

BONUS

Dans ta démarche pour apprendre à mieux te connaître, tu dois d’abord essayer de te satisfaire. N’essaie pas de contenter tout le monde avec tes réponses et tes choix. Auquel cas tu cours le risque de faire un choix qui ne te rendra pas forcément heureux(se).

Bref, essaie de mettre des mots sur qui nous sommes n’est pas un exercice facile à faire, mais il t’aidera beaucoup à faire un choix éclairé. En terminant, j’ose espérer qu’il vous sera utile dans de bien plus nombreuses occasions!

Bonne chance!

* Article mis à jour le 12 décembre 2019 dans le but de s’assurer de la qualité du contenu.

Retour à tous
Articles semblables