Academos Blogue Jeunes

Métal, polyvalence et minutie : Marc-André Corriveau – Étudier en région

etudier-en-region-marc-andre-corriveau
Il n’a pas peur de mettre les mains à la pâte et bien du coeur au ventre!  Découvrez le portrait de Marc-André Corriveau, 32 ans, étudiant au CFP de La Baie dans le DEP en métallurgie-fonderie et originaire du Saguenay.
Pourquoi as-tu choisi ce domaine d’activité ? J’ai choisi le domaine de la fonderie, car j’ai toujours été intéressé par les métaux en fusion.  J’ai également les qualités pour pratiquer ce métier : je n’ai pas peur des longues journées de travail, je suis minutieux, débrouillard et polyvalent.
Quel est ton programme d’études? Dans le cours demétallurgie-fonderie au CFP de La Baie, j’apprends les rudiments de la de la coulé de différents types de métaux à bas point de fusion comme l’aluminium et le bronze jusqu’à la coulée de métaux à très haut point de fusion comme l’acier.  On nous apprend également à fabriquer des pièces. À partir de modèles, on fabrique un moule avec une cavité à l’intérieur. Le métal remplira cette cavité pour former la pièce coulée.
DSCN9960
Est-ce que ta vision de ce domaine a changé depuis que tu y étudies? Ma vision n’a pas vraiment changé, ceci dit plusieurs branches de la métallurgie sont beaucoup plus complexes que l’on pourrait le penser. Par exemple, la composition chimique des métaux, les différents alliages utilisés ou les degrés de fusion rendent ce domaine très intéressant.
Que fais-tu lorsque tu n’es pas à l’école? Pour ce qui est de moi, lorsque je n’ai pas la tête dans mes études je suis un maniaque de pêche et de plein air donc toutes les raisons sont bonnes pour me retrouver à l’extérieur.
Commission Scolaire des Rives-du-Saguenay
Ton emploi de rêve? Une fois mon programme d’études terminé, j’aimerais travailler dans une grande industrie pour mettre mes connaissances a l’épreuve, acquérir le plus d’expérience possible et un jour peut-être enseigner la métallurgie à des jeunes qui ont une passion aussi grande que la mienne pour ce métier.
Un conseil à donner à un jeune qui veut faire des études dans votre domaine?Il n’y a rien d’impossible si on y croit vraiment, il ne faut absolument pas se limiter et foncer!
Si ce monde t’intéresse et que tu souhaites avoir une meilleure perspective du marché du travail, tu peux contacter un de nos cybermentors du domaine de la métallurgie. Inscris-toi!

Retour à tous
Articles semblables