Academos Blogue Jeunes

Les mythes et les réalités de la formation professionnelle

Beaucoup d’information circule sur la formation professionnelle. De nombreuses opinions se font aussi entendre. Mais la seule qui devrait importer, c’est la tienne. Si tu penses choisir un métier en formation professionnelle, voici quelques mythes déconstruits pour t’y préparer!

1. Si t’es bon à l’école, tu dois aller à l’université

FAUX.

Il faut arrêter avec cette logique! Je pourrais très bien te dire : tu es doué pour sortir la poubelle, tu devrais devenir éboueur! L’université, c’est bon si tu veux y aller. Si tu n’as pas envie, il existe d’autres options. La formation professionnelle, par exemple, s’adresse à des personnes passionnées et sérieuses qui désirent intégrer rapidement le marché du travail après une formation concrète. Tu as beau être la personne la plus intelligente du monde, si ta passion c’est de couper des cheveux, ce n’est pas à l’université que tu vas trouver ton compte!

2. Tu dois absolument avoir ton diplôme d’études secondaires (DES) avant de t’inscrire en formation professionnelle

FAUX.

Plusieurs programmes d’études de formation professionnelle te seront accessibles dès que tu auras réussi ton français, ton anglais et tes maths de la 3e secondaire! En plus, tu pourrais t’inscrire en concomitance afin d’obtenir à la fois ton DES et ton diplôme d’études professionnelles (DEP).

3. Les métiers de la formation professionnelle c’est pour les personnes manuelles

FAUX.

Il est vrai que de nombreux programmes nécessitent une certaine dextérité manuelle, comme c’est le cas de la formation pour devenir mécanicien. Mais, ce n’est pas le cas de toutes les formations. Des programmes comme Conseil et vente de voyages, Fleuristerie, en Comptabilité et Assistance technique en pharmacie développent des compétences plus relationnelles. En fait, il y a plus de 150 programmes d’études différents. Il n’y en a pas que pour des manuels dans tout ce lot!

4. Il y a juste des gars en formation professionnelle

FAUX.

Il y a de plus en plus de filles dans ce type de formation. En 2013,  41% des classes étaient composées de filles! Ce n’est pas rien et ce chiffre ne cesse d’augmenter. Savais-tu qu’il existe un concours dédié aux filles qui étudient dans en formation professionnelle menant à des métiers traditionnellement masculins: Chapeau, les filles!

5. Après mon diplôme d’études professionnelles, je vais devoir travailler immédiatement

FAUX.

Personne ne va te forcer à travailler si tu n’es pas prêt! Si tu as envie de prendre une pause après l’obtention de ton diplôme et profiter de vacances prolongées avant de te mettre à travailler tu peux très bien! D’ailleurs, si tu le souhaites, il est possible en respectant certaines conditions, d’obtenir son diplôme d’études professionnelles et de poursuivre ses études au collégial, puis à l’université. D’ailleurs, si tu choisis de poursuivre tes études au collégial et à l’université tu seras une personne polyvalente et très recherchée sur le marché du travail. Et si tu commences à travailler, sache qu’il n’y a pas d’âge pour faire un retour à l’école et aller à l’université.

6. Il n’y a pas d’emplois là-dedans

FAUX.

De nombreux quarts de métier issus de la formation professionnelle sont en très forte demande de main d’oeuvre. Le taux de placement est donc très élevé. D’ailleurs, plus de 725 000 emplois issus de la formation professionnelle ou technique étaient à pourvoir en 2017 au Québec.

«Nos recherches ont démontré qu’actuellement 75 métiers offrent d’excellentes perspectives d’emplois et un taux de placement supérieur à 85 % pour les formations collégiales et de 86,9 % pour les finissants de niveau professionnel.» Martin Rochette, le fondateur et PDG de Septembre Éditeur qui publie chaque année le Palmarès des carrières.

7. Je ne peux pas être mon propre boss avec un diplôme d’études professionnelles

FAUX.

Au contraire, l’entrepreneuriat est populaire chez les titulaires d’un diplôme d’études professionnelles. Et si es vraiment décidé, tu peux faire l’attestation d’études collégiales en lancement d’entreprise (AEC). En plus, tu pourras développer des compétences en entrepreneuriat dans d’autres programmes d’études.

Si tu songes t’inscrire dans un programme de formation professionnelle, mais que tu n’es pas encore tout à fait convaincu, voici 5 autres bonnes rasions de choisir la formation professionnelle présentées par Mélodie. Tu peux aussi t’inscrire sur Academos et échange avec nos mentors dans le domaine! Ils sauront répondre à toutes tes questions et même te fournir d’excellents conseils!

Parle avec un mentor

Article révisé et mis à jour le 28 juillet 2020 afin d’assurer la qualité et la pertinence du contenu. 

Retour à tous
Articles semblables