Academos Blogue Jeunes Entrevues

Entrepreneure sociale, le métier de Geneviève Lapointe Larouche

L’entrepreneuriat on connaît bien, mais qu’en est-il de l’entrepreneuriat social? Comment le devient-on, qu’est-ce que ce type d’entrepreneur.e fait de ses journées, mais surtout en quoi ça consiste? Pour tout savoir sur le métier d’entrepreneure sociale, Academos a rendu visite à Geneviève, entrepreneure sociale, mentore et membre du comité ambassadeur d’Academos!

Depuis maintenant 4 ans, Geneviève est à la tête d’une école de langues appelée Évolution, qu’elle a développée avec deux de ses amies, Stéphanie et Mélissa. Cette femme d’affaires fonceuse, passionnée, colorée, drôle (comme le témoigne sa photo 👆) dévouée et très sociable a beaucoup changé au fil de sa carrière, des ses projets et des ses expériences professionnelles et personnelles. Voyons donc comment son parcours l’a menée où elle est aujourd’hui!

Un domaine fait pour elle, ou presque!

En effet, jusqu’à la fin de son secondaire, Geneviève était extrêmement timide et anxieuse. Elle nous l’a dit elle-même, sa mère a dû l’accompagner en classe durant ses 30 premiers jours à l’école!

Heureusement pour Geneviève, bien que très timide, elle adorait l’école, elle était très studieuse et elle adorait apprendre. Ses matières préférées étaient d’ailleurs les langues, soit français, anglais et espagnol. Dans ses temps libres, elle aimait d’ailleurs écouter des chansons pour ensuite essayer de les traduire.

Le parcours académique de Geneviève s’est plutôt bien déroulé. Elle a choisi de suivre ses forces et ses passions et d’étudier en langues au Cégep puis de poursuivre en études hispaniques à l’université. Ça toutefois été un choix générateur d’anxiété puisqu’elle n’avait pas de projet de carrière précis suite à l’obtention de son diplôme et ses proches auraient souhaité qu’elle poursuivre une autre voie.

Sa passion pour l’éducation, et particulièrement les langues, l’a toutefois conduite dans un domaine que personne n’aurait soupçonné, soit l’éducation. Devenir enseignante lui a d’ailleurs permis de surmonter sa gêne et de devenir la personne dégourdie qu’elle est aujourd’hui.

« Or, je me suis vite rendu compte que ce secteur était trop encadré pour moi. J’avais besoin d’avoir de la liberté pour exprimer ma créativité et mettre sur pied des projets. »

 

Devenir entrepreneure sociale, pour changer le monde à sa façon

La différence entre une entrepreneure et une entrepreneure sociale tient au type d’entreprise. Geneviève a choisi de développer une entreprise à but non lucratif (comme Academos!), donc son objectif n’est pas de faire des profits, mais plutôt de répondre à une mission sociale. Dans son cas, il s’agit d’offrir des services qui aident les gens à développer leur sentiment de confiance et leurs compétences linguistiques.

Pour ce faire, l’école de langues Évolution offre trois types de services. Le premier s’adresse aux entreprises et consiste en des formations de français, d’anglais ou d’espagnol pour les employés et les gestionnaires. Le deuxième,

Aujourd’hui, Geneviève est entrepreneure sociale et dirige, avec ses deux partenaires et amies, une école de langues qui sort de l’ordinaire. Ses études, ses nombreux voyages et ses expériences lui ont d’ailleurs permis d’acquérir les compétences nécessaires pour fonder cette entreprise unique.

 

Fondatrices de l'école Évolution

 

« J’ai essayé plusieurs emplois et réellement, ce n’est qu’à mes 33 ans, lorsque j’ai décidé de créer ma première entreprise que j’ai trouvé mon X professionnel. »

L’entrepreneuriat lui a permis de combiner ses nombreuses passions, de contribuer un à projet ayant une mission sociale et de trouver son X professionnel, soit le domaine où elle excelle et se sent à sa place.

Être entrepreneure sociale, un métier qui n’est pas de tout repos

Chaque entrepreneur.e dispose de ses propres forces et faiblesses. Pour Geneviève, les forces indispensables à son travail sont son écoute, son sens du leadership, sa polyvalence, sa capacité à communiquer, son sourire et sa capacité d’adaptation. Elle a aussi la chance de ne pas être seule à la tête de cette belle entreprise, elle peut donc compter sur les forces de ses partenaires.

En tant qu’entrepreneure sociale, Geneviève est sa propre patronne. Elle a donc de nombreuses responsabilités, doit relever de nombreux défis avec ses deux partenaires et bien souvent trouver des solutions miracles. D’ailleurs, son plus gros défi quotidien est le développement d’affaires, soit la recherche de nouveaux projets, clients et partenaires.

« C’est challengeant, mais j’adore voir naître un nouveau projet et le faire rayonner, localement jusqu’à internationalement. »

 

Faire confiance à la vie

Démarrer une entreprise c’est un très gros défi et tou.te.s n’y parviennent pas. Heureusement, Geneviève et son équipe y sont parvenues, malgré les imprévus liés à la COVID qui les ont forcées à redémarrer de nouveau. La réalité d’entrepreneur, c’est que ça n’est jamais facile et jamais pareil. C’est un défi quotidien, mais qui en vaut la peine!

Être entrepreneure sociale est une grande source de fierté pour Geneviève. Et il y a de quoi! Elle a tout de même réussi à s’entourer d’une équipe exceptionnelle, créer le premier camp trilingue au Canada, en plus d’avoir réussi à faire vivre leur projet dans 6 villes du Québec en pandémie et d’avoir créé le premier livre audio quadrilingue pour enfant en Amérique (français, anglais, espagnol et mandarin).

Bien que son entreprise ait le vent dans les voiles et se développe bien, elle ne peut pas être certaine de ce que le futur lui réserve. C’est pourquoi elle choisit de faire confiance en la vie tout en se rappelant ses forces et celles des personnes qui l’entourent dans ce beau projet.

Pour en savoir plus sur le métier de Geneviève, consulte sa vidéo!

Tu as envie toi aussi de te lancer en affaires et de changer le monde un peu à ta façon? Fais comme Geneviève et les dizaines d’entrepreneur.e.s qui se trouvent sur Academos et ait confiance en toi, suis tes rêves et va au bout de tes passions! Si tu as besoin de conseils ou d’aide, n’hésite pas à faire appel à leurs connaissances et leurs expériences sur Academos!

Parle avec un mentor
Retour à tous
Articles semblables