Academos Blogue Jeunes Entrevues

Entrevue avec un artiste rappeur, entrepreneur et mentor Academos!

Savais-tu qu’il existe un lien étroit entre participation culturelle et santé mentale? Tu as l’esprit créatif et les domaines culturel et artistique t’interpellent? Chaque parcours d’artiste est bien différent, mais pour en savoir plus sur cette profession, nous avons rencontré J.A.M un artiste rappeur et l’avons questionné sur son cheminement. 

J.A.M est artiste rappeur et s’est lancé dans sa carrière d’artiste tout seul, en devenant entrepreneur. Dans cette entrevue, il nous parle de ses choix, de ses influences et de l’importance de suivre ce qui nous allume dans la vie!

En parallèle de ta carrière d’artiste rappeur, tu es aussi étudiant! Est-ce que tu peux nous parler de ton choix de programme?

J’étudie à l’UQAM où je fais un Baccalauréat en communication, stratégies de production culturelle et médiatique. J’ai choisi ce programme parce qu’à la base, je voulais étudier dans un domaine en lien avec les arts. J’ai d’abord étudié la littérature pendant un petit moment dans ma vie, mais ce n’était pas pour moi!

Je voulais vraiment que l’école m’apprenne le fonctionnement de l’industrie culturelle et ce qui entourait les créations, alors que je travaille les aspects créatifs de mon côté.

Au moment où il a fallu faire ce choix d’études, quelles ont été tes influences?

Ce qui m’a influencé, premièrement, c’est l’essai-erreur. J’ai commencé mes études dans des domaines qui m’intéressaient un peu moins, donc je me suis quand même cherché pendant un petit bout. J’ai d’abord exploré les différentes possibilités qui s’offraient à moi pour finalement comprendre que ce n’était pas là que je voulais aller! Il m’a quand même fallu ça pour le réaliser et me lancer.

Mon entourage a aussi été très très important pour moi. Donc je dirais que ce sont mes ami.e.s, ma famille, mais aussi les artistes que j’écoute qui m’ont influencé.

Parle-nous un peu de ton projet de vie professionnelle?

Pour l’instant, mon projet de vie professionnelle est 100% concentré sur la musique! Je fais du rap depuis plusieurs années. Je fais aussi des spectacles et j’ai parfois des contrats, avec des créations de chansons sur demande. Mais, ce qui me passionne vraiment, c’est d’écrire de la musique qui raconte mon histoire, qui je suis et qui peut inspirer les autres à suivre leurs rêves et leurs ambitions!

Si je dis « pour l’instant », c’est que j’ai l’ambition d’aller ailleurs dans les arts pendant ma carrière. Je suis dans la musique, mais je suis avant tout un artiste, et pas juste un rappeur!

Est-ce qu’il a nécessairement un lien à faire entre carrière et passions selon toi?

D’après moi il y a clairement un lien entre intérêts, passions et carrière. Je pense qu’il faut trouver une bonne balance! T’es pas obligé d’avoir une carrière qui soit ta plus grande passion.

C’est correct si ta passion est juste un passe-temps. Mais il y a clairement un lien à faire entre les deux parce que selon moi, on est ici pour contribuer à la société et il faut donner le plus possible de nous-mêmes. La meilleure façon de le faire d’après moi, c’est de faire quelque chose qui t’allume!

Tout le monde le sait, à l’école, la matière que t’aime, c’est celle dans laquelle tu excelles. Et la matière que tu détestes, t’as toujours plus de misère parce que ça t’ennuie!

C’est un peu comme ça que je vois la vie en général: fais les trucs qui t’allument et qui te passionnent parce que c’est comme ça que tu seras le mieux avec toi-même, puis c’est comme ça que tu redonnes au monde et que tu fais avancer les choses! Il faut suivre ce qui nous fait rêver!

Quand est-ce que tu as commencé à réfléchir à ton avenir?

Je pense que j’ai commencé à réfléchir à mon avenir juste après le secondaire, quand je suis arrivé au cégep. J’étais très bon à l’école, alors je savais que je voulais continuer mes études et aller à l’université. Mais je me suis rendu compte que je ne m’étais jamais questionné sur quoi faire exactement.

Puis quand tu es bon à l’école, tu ne te questionnes pas vraiment puisque tu réussis tout au long de ton secondaire. Mais à un certain point il faut quand même se décider! J’avais commencé à étudier en sciences, je faisais des maths, de la chimie, de la physique, mais ce n’était pas du tout pour moi ; j’ai détesté ça. Je me suis dit que je ne pouvais pas continuer à étudier quelque chose sans me questionner sur les raisons pour lesquelles je le faisais.

Et après cette réflexion, à partir de quel moment ton choix de devenir artiste rappeur a été clair et évident pour toi?

Mon choix de carrière a été évident très rapidement après cette réflexion là.  Il fallait juste que je regarde derrière moi et que je vois tout ce que j’avais fait jusqu’à présent. J’étais quand même créatif.

Dès que j’avais l’opportunité de faire un sketch ou des présentations orales devant la classe au secondaire, ça m’allumait! Donc j’ai juste regardé ça, puis j’ai réalisé que j’avais une passion pour les mots et que je connectais particulièrement avec le rap.

Donc il me fallait juste un peu d’introspection pour que ce soit évident!

Est-ce que t’as eu des mentor.e.s dans ta vie qui t’ont donné des conseils à propos de ton choix de carrière?

Non, je n’ai pas vraiment eu de mentor.e dans ma vie. J’ai eu des personnes qui m’ont inspiré, ou qui m’ont fait voir les choses plus clairement et m’ont appris des affaires. Parce que je suis le plus jeune dans ma famille, avec des grandes sœurs et grand frère, donc j’ai clairement été inspiré.

Mais je n’ai eu personne qui fait ce que je fais et qui voulait m’amener avec elle à travers ce chemin là. C’était vraiment de l’essai-erreur, puis des erreurs j’en fais tous les jours et j’essaye de me trouver là-dedans.

Si tu avais eu l’occasion d’en avoir, penses-tu que ça aurait été utile?

Wow vraiment! Un mentor ça aurait clairement été bénéfique, et ça le serait toujours! Parce que selon moi, ça permet de prendre des raccourcis.

Si tu n’en as pas, tu vas t’en sortir au final si t’as le cœur à la bonne place et que tu veux bien faire les choses, que tu es déterminé. Mais le fait d’avoir un mentor te permet justement d’avoir des raccourcis, de comprendre les choses plus rapidement.

Selon moi, un mentor c’est une personne qui te montre comment ne pas faire les erreurs qu’il ou elle a faites. Et ça m’aurait vraiment aidé à moins en faire, d’avoir quelqu’un pour m’aiguiller!

Quels conseils donnerais-tu à des jeunes qui se questionnent sur leur orientation et leur choix de carrière?

Si j’avais des conseils à donner à des jeunes qui se questionnent sur leur orientation et leur carrière, je leur dirais de ne pas trop penser dans la boîte établie par la société. Je leur dirais que les choses changent, et qu’elles changent rapidement.

Une carrière aujourd’hui, ça n’a rien à voir avec ce que c’était il y a 30 ans! Si on parle juste de musique par exemple, il y a 15 ans, c’était très difficile pour un artiste, tout seul, de faire une chanson dans son sous-sol et de se faire entendre par le monde. Mais aujourd’hui, je suis tout seul, je crée ma chanson dans mon sous-sol, je peux la mettre en ligne et qui sait, ça peut devenir international.

Je ne dis pas que c’est facile, mais je pense qu’il y a beaucoup plus d’opportunités et de ressources aujourd’hui pour faire son propre chemin et apprendre de ses erreurs, sans avoir à attendre que quelqu’un nous tende la main.

Je sais à quel point ça peut être stressant de réfléchir à ce qu’on veut faire de son avenir et de sa vie. Trouve ce que tu veux faire, ce qui te donne de la joie et te stimule, puis fonce, crée ton propre chemin avec les ressources que tu as!

Qu’est-ce qui est le plus important pour toi aujourd’hui dans ta carrière d’artiste rappeur?

Ce qui est vraiment important c’est de ne pas perdre la passion puis la flamme dans ce que je fais! Parce que je me suis beaucoup épuisé par moments, et j’ai essayé d’aller chercher le plus d’opportunités possible en oubliant de prendre du plaisir sur le chemin.

Ça m’a beaucoup appris! Et je ne veux jamais oublier ça: continuer à prendre du plaisir et choisir des projets qui me plaisent vraiment.

Si tu ne prends pas soin de toi et de ton bien-être, tu ne pourras pas être à ton meilleur!

Alors, ça t’a donné envie de discuter avec des artistes pour connaître leurs parcours et cheminements? N’hésite pas à aller discuter avec J.A.M sur Academos pour en savoir plus sur son métier ou à contacter d’autres mentors et mentores!

 

Parle avec un mentor
Retour à tous
Articles semblables