Academos Blogue Jeunes Entrevues

Pourquoi je suis devenue ingénieure

Nathalie Brodeur est ingénieure civile au ministère des Transports du Québec. Elle est aussi mentore Academos! (Tu parles d’un hasard!😁 ) Nous lui avons donc posé quelques questions sur son métier d’ingénieure et sur la place des femmes dans ce domaine. 

Nathalie en quelques mots?

Je suis ingénieure civile et mentore sur Academos; je suis joviale, empathique, consciencieuse et persévérante. Dans mes temps libres, je joue du piano et j’aime toutes les activités de plein air, été comme hiver!

En quoi consiste ton métier de rêve?

Actuellement je travaille en équipe à la réalisation d’audit de sécurité routière au Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports; j’aime beaucoup le travail d’équipe, car ensemble on travaille à trouver des solutions en dépit des contraintes. C’est un beau défi!

Pourquoi as-tu choisi de devoir ingénieure? Il y a t-il des femmes ingénieures qui t’ont encouragé?

Il n’y avait pas vraiment de femmes ingénieures dans mon entourage. Mon père m’a beaucoup inspiré, étant lui-même ingénieur et ma mère m’a beaucoup encouragé: elle me dit que je ne regretterai pas d’étudier dans un domaine qui me passionne. Il faut dire qu’en partant, j’avais un intérêt marqué pour les maths et la physique à l’école, j’aime beaucoup résoudre les problèmes et les défis.

Quel a été ton parcours?

J’ai fait un bac en sciences pures et appliquées option génie civil à l’Université Laval. Ensuite j’ai travaillé pendant 12 ans pour des entrepreneurs en construction, notamment dans l’hydro-électrique. Puis j’ai été à Hong Kong et à Beyrouth pour le travail. Enfin, je suis revenue au Canada où j’ai participé à l’agrandissement de l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau entre autres. (Oh wow, quand même hein!)

À quels préjugés as-tu fait face dans ton domaine?

J’ai eu assez de chance en fait puisque sur les chantiers on était très peu de femmes, mais j’ai toujours pu compter sur le soutien de mes pairs. Mon tempérament a probablement aidé: je suis une personne souriante et réservée, mais j’étais surtout très à l’aise, car j’étais sûre d’être à ma place.

Comment penses-tu que les femmes changent le monde du génie?

Qu’ont-elles à apporter à ce milieu? Les femmes devraient être dans tous les milieux! On a une approche différente: les hommes regardent à travers un télescope alors que nous, nous avons une vision périphérique! Lorsqu’il y a de la diversité, on est plus fort. Notre approche est différente avec les gens et avec les projets; on est également capable de jongler avec plusieurs choses à la fois.

Comment vois-tu l’évolution de ce secteur dans les cinq prochaines années?

Avec les technologies qui se développent à un rythme fou (l’utilisation des drones, l’évolution des matériaux) il y aura pas mal de changement. J’espère surtout qu’il y aura de plus en plus de femmes dans le domaine. Je ne comprends pas pourquoi elles sont sous-représentées.

As-tu eu des mentors dans ta carrière? Quel en a été l’effet sur toi?

Ça aurait été bénéfique pour moi, j’aurais été encore plus épaulée et soutenue. Malheureusement, je n’ai pas vraiment eu de mentor. Par contre, je me suis inspirée des gens qui m’entouraient, de leurs expériences, de leurs forces et de leurs qualités pour m’améliorer.

Un conseil pour une fille qui considère une carrière d’ingénieure?

Vas-y, tu ne le regretteras pas! Reste toi-même, crois en toi et aux avantages que représente la mixité homme-femme. Il y a tant de possibilités en génie que tu vas trouver un domaine qui t’allume: environnement, construction de bâtiment, génie électrique ou encore mécanique!

 

Tu as des questions? Contacte Nathalie pour en savoir plus sur son parcours!

Parle avec un mentor

Ce contenu a été financé par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), qui investit chaque année plus d’un milliard de dollars pour soutenir les gens, la découverte et l’innovation.

Article révisé et mis à jour le 7 décembre 2020 afin d’assurer la qualité et la pertinence du contenu. 

Retour à tous
Articles semblables