Academos Blogue Jeunes Entrevues

Une programmeuse d’Ubisoft répond à toutes tes questions!

Tu trippes sur les jeux vidéos? Et si on te disait qu’il est possible d’en faire une carrière? Au début de sa vingtaine, Lilly-Gabrielle était loin de se douter qu’elle ferait carrière en programmation et encore moins dans l’univers des jeux vidéo. Aujourd’hui, elle est plutôt fière de travailler pour une compagnie pas piquée des vers, Ubisoft Montréal (plutôt cool hein?). Pour en savoir plus sur son cheminement, poursuis ta lecture! 😉👇

Tout d’abord, en quoi consiste le métier de programmeuse généraliste?

Je travaille en interface utilisateur. Donc, tout ce qui a trait aux menus et aux widgets à l’intérieur du jeu, c’est mon dada. Par exemple, les points accumulés qui s’affichent pendant une partie sur un jeu.

Très cool! Et pourquoi avoir choisi ce métier et cette spécialisation? 

Malgré le fait que mes tâches consistent exclusivement à coder et à corriger des erreurs dans le code, j’ai toujours eu un intérêt marqué pour la facette visuelle et l’esthétisme du jeu.

Chez Ubi, je travaille avec des designers graphiques hyper talentueux ce qui me motive davantage à coder en rendant justice à leur vision et surtout à la qualité de leur travail.

Retournons en enfance brièvement. Plus jeune, est-ce que tu t’imaginais exercer ce métier? 

Quand je suis sortie du secondaire, je pensais que je n’allais plus faire de mathématiques de ma vie… (Oh, tu n’es certainement pas la seule qui a pensé à faire un X sur Pythagore et tous ces beaux concepts-là! 😂) Qui aurait cru qu’aujourd’hui les mathématiques feraient partie de mon quotidien? (Comme quoi, parfois la vie peut nous surprendre hein!>)

C’est pourquoi je me suis d’abord dirigée vers des domaines artistiques. Toutefois, je ne me sentais pas assez stimulée. Il me manquait quelque chose, ce qui m’a complètement démotivée. C’est à ce moment que je me suis souvenue de la sensation que j’avais lorsque je réussissais un problème en mathématiques : cette petite victoire personnelle tellement gratifiante!

À la suite de cette réalisation, j’ai pris une nouvelle direction et je suis retournée vers le domaine des sciences. Puis, la programmation m’a amené le côté artistique que j’aime. Ça me permet donc de faire travailler mon cerveau d’une façon qui me garde motivée et satisfaite. 💪🧠

Encore une fois, plus jeune, quelles étaient tes passions?

J’ai toujours adoré le théâtre, j’en ai fait pendant 10 ans! J’étais une cinéphile et mélomane. J’avais également un penchant pour les dinosaures et les sciences.

En quelques mots, décris-nous ton parcours. Est-ce qu’il y a des choses qui pourraient nous surprendre?

J’ai débuté mes études en communication et médias pour ensuite me rediriger vers un programme en littérature. Lorsque j’ai eu ma remise en question et que j’ai pris la décision d’aller vers le domaine des sciences, j’ai tenté ma chance en génie électrique où j’ai suivi mon premier cours de programmation. Après ce premier cours, je n’avais plus aucun doute. J’avais enfin trouvé ce que je voulais faire dans la vie!

Wow, c’est super inspirant! Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier?

Ça prend de la curiosité, car c’est un domaine qui est constamment en mouvement. Il faut être à l’affût des nouvelles techniques et surtout vouloir apprendre tous les jours.

Aussi, il faut être très créatif et avoir le souci du détail. Il ne faut pas avoir peur du changement, puisqu’il n’est pas rare que le client change d’idée et que nous devons modifier une partie du travail accompli.

Super et qu’est-ce qui te fait le plus « tripper » dans ta job?

C’est toujours différent, il n’y a jamais une journée pareille. D’une tâche à une autre, ça fait travailler mon cerveau différemment. J’aime aussi beaucoup travailler avec les designers graphiques. Mon expérience en art fait que je respecte énormément leur vision ainsi que leur travail.

Il faut dire aussi que le domaine des jeux vidéo est aussi très vivant. C’est coloré, motivant et on trouve toujours une façon de s’amuser!

Et toi dans ton parcours, as-tu eu (ou as-tu encore) des mentor.e.s? Si oui, pourquoi?

Oui, j’en ai eu et j’en ai encore. Je suis encore dans les débuts de ma carrière, donc j’ai beaucoup à apprendre. Faire partie d’une communauté pour nous aider dans notre carrière est crucial. Ça peut nous ouvrir des portes et nous aider à nous perfectionner. On apprend énormément avec notre entourage. (C’est bien vrai ça! Avec des mentors aussi! 😏)

As-tu des conseils pour les jeunes qui souhaiteraient se lancer dans une carrière comme la tienne?

Rester curieux et laisser votre égo de côté. Il faut être capable de prendre la critique pour s’améliorer. Il faut également être capable de prendre notre place et se faire entendre. Non seulement il y a de la place pour les jeunes femmes en programmation, mais il y a surtout un besoin.

La société change et le domaine des technologies doit suivre. C’est pourquoi avoir des gens avec des perspectives et des expériences différentes aideraient à mettre en mouvement ces changements et à éviter les biais dans les technologies que nous utilisons. (Et v’la! On te l’avait dit qu’elle avait des conseils à donner hein! Psst, elle est d’ailleurs mentore sur Academos, alors n’hésite surtout pas à aller lui parler! 😉)

Comment arrives-tu à concilier ton travail et ta vie personnelle?

Ça prend de la concentration et un souci de son bien-être. Pour moi, prendre le temps de m’entraîner, voir mes amis, passer du temps avec ma famille ou développer de nouveaux hobbies est aussi important que de rester à la hauteur des attentes demandées au travail. (Oui!!! Academos approuve!💪)

Vu qu’il est plus facile pour moi de décrocher du travail, quand je retourne travailler mon cerveau est frais et j’ai une plus grande concentration.

Programmer est également une de mes passions, il est donc facile pour moi de trouver la concentration nécessaire pour accomplir mes tâches et ainsi avoir du temps pour les autres facettes de ma vie.

As-tu déjà éprouvé des doutes en ce qui concerne ton choix de carrière?

Je suis une personne très active et mon travail est plutôt sédentaire. J’aime donc travailler avec un bureau debout et m’entraîner au courant de la journée. (Et voilà! Comme quoi chacun a ses trucs! #Namasté)

Toutefois, je peux coder pendant plusieurs heures de suite sans voir le temps passer. Je pense que c’est une question d’équilibre et il faut trouver la façon d’intégrer toutes les facettes de notre personnalité dans notre quotidien pour rester heureux dans nos choix.

Considères-tu que tu gagnes bien ta vie?

Oui, le domaine du génie logiciel est très en demande, de ce fait les conditions de travail sont très compétitives.

Pour moi, le plus important c’est d’avoir une équipe amicale avec qui je peux également m’amuser. Des personnes positives et joviales, ça vaut de l’or. (Effectivement! Parfois on pense que c’est juste le salaire, mais la vraie paye c’est aussi les conditions de travail et le plaisir d’être avec ses collègues! #quétainemaisvrai #noshame😅)

As-tu eu à surmonter des difficultés dans ton parcours scolaire et professionnel? Comment as-tu fait?

Oui, la recherche de stage a été plutôt ardue. Toutefois, j’ai persévéré. Chaque entrevue ou examen d’entrée que je n’ai pas réussi m’a appris quelque chose. Je me suis retroussé les manches et je m’assurais la fois d’après de ne plus répéter les mêmes erreurs. Aussi, ça m’a permis de mieux me guider pour la préparation de mes entrevues.

Ma curiosité à vouloir en apprendre toujours plus m’a amenée à apprendre un langage de programmation qui n’était pas enseigné dans ma formation ce qui m’a donné un avantage sur les autres candidats.

En restant concentrée et en ne prenant pas un « non » pour une finalité, j’ai perfectionné mes demandes de stage, pour finalement en trouver un. Par la suite, je me suis trouvé un emploi dans mon domaine le temps que je finalise ma formation. Avec ces expériences de travail et les connaissances que j’ai acquises par les refus que j’ai eus,  j’ai signé chez Ubisoft avant même d’avoir fini mon baccalauréat!

 

Le parcours de Lilly-Gabrielle t’inspire? Tu aurais envie toi aussi de travailler dans ce domaine? Eh bin, inscris-toi sur Academos dès aujourd’hui (genre là là) pour discuter avec elle ou avec d’autres mentor.es de chez Ubisoft! 😉

Parle avec un mentor

 

Retour à tous
Articles semblables