Academos Blogue Jeunes

6 conseils de mentors pour percer dans le domaine de la fabrication #AcaFabrication

bigbox_6conseilspercerfabrication
Dans le cadre du secteur du mois dédié à la fabrication, nous sommes allés à la recherche des meilleurs conseils de nos cybermentors. Voici donc, des citations de quelques-uns d’entre eux, sélectionnées à l’intérieur de vraies conversations sur Academos.
Pour avoir des conseils à ta mesure, inscris-toi au Cybermentorat maintenant.
1) Être curieux et débrouillard, Le mécano, mécanicien industriel de construction et d’entretien
Le travail d’un mécanicien industriel est un métier qui bouge beaucoup, les nouvelles technologies demandent que les mécaniciens innovent et apprennent de nouvelles façons de faire régulièrement. Moi ce qui m’intéresse c’est de voire les machines, les différents procédés. Dans le monde où nous vivons, tout est fabriqué par une machine donc il y a nécessairement un mécanicien. Les machines peuvent être immenses et très complexes comme toutes petites et très simples. Si tu es quelqu’un de curieux, qui n’a pas peur de se salir les mains ça peut-être un métier fait pour toi.
2) S’adapter à toutes les situations, Lemecano, mécanicien industriel
Lors de bris en industrie, chaque minute sans production est importante et coûte très cher à l’employeur. Donc le but de celui-ci est de réparer et de trouver des solutions aux bris et aux pannes fréquentes ou non des équipements industriels. Quelquefois il peut arriver que l’on doive rester plus tard à cause de bris majeurs et que la machine doive repartir le plus rapidement possible afin de produire.
3) Avoir le sens de l’analyse, Électrome, électromécanicien
En fin de compte, la chose que j’aime le plus, c’est vraiment de pouvoir en apprendre tous les jours, la mécanique c’est vraiment large, il n’y a pas deux lignes de sciage qui s’ajustent de la même façon, etc. Il y a tellement de domaine et de choses que l’on peut savoir. Aussi on influence beaucoup les décisions des contremaîtres, ils veulent toujours avoir notre avis alors assez souvent, c’est nous qui prenons les décisions. C’est une très bonne qualité d’essayer de trouver ce qui ne fonctionne pas bien sur sa machine, c’est comme ça que tu peux effectuer des modifications ou réparer tout simplement ce qui ne fonctionne pas pour améliorer la fiabilité de ta machine donc l’efficacité.
4) Se soucier des moindres détails, Édualc, technologue en électronique sur les navires
C’est aussi un métier qui demande de l’attention aux détails. Tu sais les petits détails qui te sonnent une cloche. C’est aussi un métier qui débouche sur des réalisations concrètes. Il y a un équipement ou un système qui ne fonctionne pas, tu passes dessus et voilà, il est de nouveau opérationnel.
5) Pensez aux autres, avant tout, Mécapro, mécanicien industriel d’entretien et de construction
Un bon mécanicien doit être capable de travailler en équipe et se soucier particulièrement de la sécurité en général et surtout la sienne et celle des autres. C’est un métier ou il y a peu de routine et beaucoup de diversités dans les interventions de tous les jours.
6) Être mobile, Pascar, technicien de service, systèmes automatisés
Un autre facteur à considérer, c’est la mobilité; es-tu prêt à déménager pour un emploi ? Si tu es mobile, quand tu auras un peu d’expérience, tu pourras presque choisir ton emploi sinon, tu devras trouver ce qui te convient dans ta région. Si tu préfères travailler à l’extérieur, l’industrie forestière pourrait aussi t’intéresser.

zone-m-fabrication
Le secteur du mois de la fabrication est rendu possible grâce à l’implication de Zone M.

Retour à tous
Articles semblables