Academos Blogue Mentors

Comment cultiver sa curiosité envers son ou sa mentoré.e?

Le rôle d’un mentor peut se résumer à: être à l’écoute, répondre aux questions et guider son mentoré dans sa réflexion professionnelle. Bien souvent, on nous demande ce qu’est, selon nous, un bon mentor. Cette question assez simple nous amène à réfléchir sur les caractéristiques d’un bon mentor. Même s’il n’existe pas de recette magique pour devenir un mentor aguerri, il faut assurément savoir cultiver sa curiosité envers ses mentorés. 

Il va sans dire que le contexte actuel nous force à changer nos habitudes de vie, nos méthodes de travail ou encore notre vision, et ce, même dans le mentorat. La curiosité, par exemple, est un atout de taille dans les circonstances, puisqu’elle permet au mentor de créer un lien plus engagé avec ses mentorés. Comment cette curiosité peut-elle avoir un impact sur mes interactions avec mes mentorés, nous direz-vous? En s’intéressant simplement à l’autre, on crée une conversation plus approfondie et riche de sens. Une question banale, comme Que fais-tu pour occuper tes journées pendant le confinement?, peut enclencher un échange qui s’échelonnera sur plusieurs jours où vous en apprendrez davantage sur les talents cachés et diverses compétences de votre mentoré.

Ceci étant dit, explorons la curiosité.

Qu’est-ce qu’une personne curieuse?

Selon le dictionnaire Larousse, la définition d’une personne curieuse va comme suit : « Qui est très désireux de voir ou d’apprendre quelque chose ». Bon, rien de nouveau jusque-là. Maintenant, ce qui est intéressant c’est d’explorer la manière dont la curiosité se manifeste. Fast Compagny a publié un article très intéressant sur le sujet en abordant les 8 habits of curious people. Quelques-unes de ces habitudes ont particulièrement retenu notre attention :

Ils écoutent sans jugement. 

D’abord, il faut faire la différence entre entendre et écouter. On peut facilement écouter quelque chose/quelqu’un sans pour autant l’écouter. Comprendre cette nuance peut faire toute la différence. Une fois qu’on écoute, il faut tout simplement le faire sans jugement. Cette ouverture à l’autre permet de créer un environnement propice à l’ouverture de soi.

Ils sont 100 % présents. 

Tant de corps que d’esprit. Bien qu’il peut être difficile de ne pas avoir la tête ailleurs, après tout nous sommes tous humains, il est essentiel de mettre ses distractions de côté pour se concentrer sur ici et maintenant, une conversation à la fois.

Ils posent beaucoup de questions. 

Comment? Quoi? Quand? Où? et surtout Pourquoi?; le pourquoi du comment est essentiel pour développer une conversation bidirectionnelle. En s’intéressant aux diverses facettes d’une réflexion, on pousse l’autre à développer son esprit critique et, du même coup le nôtre.

L’art de poser les bonnes questions 

Poser les bonnes questions c’est véritablement un art. Détrompez-vous, nul besoin d’être un artiste de l’interrogation pour maîtriser l’art des bonnes questions. Au contraire, ça s’apprend. Sans pour autant devenir l’Oprah Winfrey du mentorat, il suffit de suivre quelques principes de base afin d’arriver  à poser des questions claires et pertinentes. L’article How to Ask Your Team the Right Questions du site The Founder Coach présente en toute simplicité quelques règles à appliquer :

Question ouverte versus question fermée

D’abord, toute question qui se répond par oui ou par non est à éviter. Ça limite l’interaction, puis la conversation s’éteint après quelques échanges. Par exemple, si on demande à son mentoré Veux-tu aller à l’université?, la réponse risque de se résumer à trois lettres. Par contre, si on l’oriente plutôt vers Quel type d’études t’intéresse? Préfèrerais-tu des études collégiales, universitaires ou professionnelles?, sous cet angle, le jeune peut élaborer une réponse en fonction du choix de réponse émis. Bref, n’hésitez pas à ajouter de la viande autour de l’os!

Question pour chercher de l’information versus question pour susciter la réflexion

Une question qui cherche de l’information sera assez directive, par exemple en demandant Qu’est-ce qui s’est passé? on obtient une information précise. En orientant différemment la question, comme Qu’as-tu appris de cette situation?, on pousse l’autre à porter une introspection plus profonde. La question, qui peut sembler banale pour la personne qui la pose, peut être très significative pour celle qui la reçoit.

Que faire en cas de confidence?

En posant des questions et en démontrant une ouverture, on peut se retrouver face à des révélations inattendues, surtout dans le contexte actuel. Comme stipulé plus haut, votre rôle de mentor est de partager votre expérience professionnelle et de questionner le jeune sur son propre parcours afin de le guider dans ses choix professionnels. De ce fait, l’intervention psychologique est exclue de votre description de tâche. Tout de même, si vous décelez une problématique ou une situation de détresse à travers les messages de votre mentoré, il existe plusieurs manières de gérer cette information. Voici quelques exemples :

  • L’accueillir et le féliciter d’en parler, le remercier de sa confiance;
  • Lui dire qu’il n’a pas à vivre ça tout seul;
  • Lui indiquer que vous êtes là pour lui s’il veut en parler, pour recueillir son propos/partager votre propre expérience, mais que vous n’êtes pas habileté à l’aider;
  • Lui ouvrir la porte: s’il préfère, il peut aussi en parler à d’autres adultes de confiance, par exemple les intervenant.e.s de Tel-jeunes ou ses professeur.e.s;

Dans tous les cas, faites confiance à votre jugement et surtout soyez à l’aise de mettre vos limites.

Des ressources à la disposition des jeunes 

À défaut de répéter, en tant que mentor vous n’avez pas à agir à titre d’intervenant jeunesse. Dans le cas où un message vous sème un doute quant au danger physique ou psychologique de votre mentoré, n’hésitez pas à signaler la conversation depuis la messagerie via la fonction Signaler. D’autres personnes que vous ont justement étudié en relation d’aide pour faire ce travail. Nous vous suggérons donc de rediriger, au besoin, vos mentorés vers des ressources existantes comme:

Retour à tous
Articles semblables