Academos Blogue Mentors

Conseils aux mentors selon le stade vocationnel des mentorés : Cristallisation

Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont de la génération Z. Saviez-vous que vos mentorés traverseront 4 stades bien précis de développement vocationnel avant d’arrêter leur choix? À noter ici que « développement vocationnel » est un terme fancy d’orientation qui se résume à être un processus de connaissance de soi où le jeune se développe afin de vivre un épanouissement dans son travail. Bin oui, on est tous passés par là! 

Le stade de la cristallisation est celui des amalgames. Amalgame quoi? A-mal-game. En gros, le jeune compare et organise l’information qu’il a recueillie dans sa phase exploratoire. Il peut désormais faire des liens entre les différentes professions et formations et ses caractéristiques personnelles pour ainsi mieux catégoriser ses choix.

Profil du mentoré 

Lors de la cristallisation, les intérêts et la personnalité du mentoré sont en plein développement et ils se développeront tout au long de sa vie, tout comme nous. Il peut dire qu’il tripe sur les pingouins, la biochimie et la peinture à numéro sans pour autant affirmer qu’il veut retrouver tous ces éléments dans son futur métier. D’ailleurs, j’aimerais bien connaître un scientifique-peintre. Vous en connaissez un? Bref, retournons à nos moutons. Le mentoré ici cherche à approfondir et regrouper ses intérêts et éléments de recherche afin de mettre de l’ordre dans les informations recueillies, puis d’organiser ses perceptions. À cette étape, le jeune en question est en mesure de discerner les caractéristiques communes à certains métiers en fonction de ses intérêts, ses valeurs, ses aptitudes.

Questions fréquentes 

Il est fort possible qu’un jeune vous contacte et qu’il ait préalablement passé le stade d’exploration. De ce fait, il a besoin d’organiser ses idées avec une personne qui s’y connaît, c’est-à-dire VOUS. Les questions porteront essentiellement sur ses intérêts, valeurs, aptitudes et contraintes.

  • « J’aime la relation d’aide (psychologue, conseiller d’orientation, éducateur spécialisé, travailleur social),  j’aime aussi prendre soin des animaux (vétérinaire, toiletteur, animalier, fermier …»
  • « Mes valeurs principales sont l’ambition et le gain financier.  Je suis prêt à travailler dur.  Je songe à la vente immobilière, à la haute finance, à la gestion d’artistes. »
  • « Mes choix d’études se limitent à 4 programmes qui s’offrent près de chez moi…»

Comment répondre aux jeunes qui sont dans la phase de cristallisation? Il n’y a rien de très sorcier ici. Ce que le jeune attend de vous c’est de confronter son tri à votre réalité professionnelle.

  • Soyez franc, tout en étant nuancé. Il est important de donner l’heure juste sur votre métier. Être vétérinaire ne se limite pas qu’à flatter des chats et donner des gâteries aux chiens.
  • N’ayez pas peur de les référer à d’autres professions. Si jamais vous percevez que le jeune est intéressé par votre domaine, mais pas spécifiquement à votre poste, n’hésitez pas à le référer à un autre professionnel qui sera mieux outillé que vous pour répondre à ses questions.
  • Confrontez les fausses informations. Il est fort possible que le jeune se fasse une idée préconçue de votre métier à cause d’un film ou d’une série. Parlez-en aux policiers!
  • Osez questionner le jeune. Bien que votre rôle de mentor consiste à répondre aux questions des jeunes, il est toujours pertinent d’apprendre à connaître son interlocuteur. Posez-lui des questions sur ses valeurs, ses ambitions, ses rêves; leurs réponses pourraient vous surprendre!

À la phase de cristallisation, il n’est pas rare de voir des jeunes arrêter leurs démarches d’un coup sans préavis. Ne le prenez jamais personnel. Rappelez-vous comment vous étiez à cet âge. Trouver le métier de ses rêves, ça fait peur, et ce, avec raison. Même en tant qu’adulte nous avons peur de la réorientation de carrière. Souvent, ils vont prendre quelques pas de recul pour réduire le stress et l’anxiété reliés à cette décision et ainsi revenir mieux préparés. Aussi, il est fort possible qu’ils retournent à la phase d’exploration, puisqu’à travers vos échanges ils ont découvert de nouvelles idées. Prochaine étape: la spécification.

Envie de poursuivre la lecture? Pour se faire, c’est juste ici:
Stade 1: L’exploration
Stade 3: La spécification
Stade 4: La réalisation

Retour à tous
Articles semblables