Academos Blogue Mentors

L’histoire de Mélanie Racicot, préposée aux bénéficiaires, et sa mentorée Marie-Pier: Le hasard fait bien les choses

En octobre 2018, Marie-Pier contacte Mélanie Racicot pour en connaître davantage sur les fonctions d’une préposée aux bénéficiaires. En recevant ce premier message, Mélanie ne se doutait pas qu’il s’agissait là du début d’un long échange qui changerait sa perception du mentorat. Près d’une centaine de messages plus tard, Marie-Pier a rejoint la profession de Mélanie et les deux échangent maintenant sur leur quotidien respectif comme préposé aux bénéficiaires.

Passionnée par son métier, Mélanie a eu envie de rejoindre la communauté Academos dans le but de démystifier une profession qui, à première vue, peut sembler difficile. Lors de ses échanges avec les jeunes, Mélanie n’a pas peur des mots. Selon elle, le but du mentorat n’est pas d’enjoliver son métier, mais bien de présenter la réalité de son quotidien. C’est d’ailleurs de cette manière qu’elle a su entretenir sa conversation avec Marie-Pier. Dès leurs premiers échanges, Mélanie sentait qu’elle avait un réel intérêt pour le métier de préposé aux bénéficiaires en milieu hospitalier. Comme elle, la jeune femme souhaitait aider les gens dans le besoin en leur apportant les meilleurs soins possibles.

Après plusieurs mois à converser avec Mélanie, Marie-Pier lui a annoncé qu’elle avait fait le grand saut en s’inscrivant dans un programme avec l’objectif de devenir préposée aux bénéficiaires. Son choix était donc fait et bien des mentors auraient arrêté là. Mais pas Mélanie, qui désirait entretenir le lien avec Marie-Pier  afin notamment de la guider du mieux qu’elle le pouvait dans son apprentissage du métier. La conversation s’est donc poursuivie au fil de la formation académique, puis jusqu’aux stages. Elles furent toutes deux agréablement surprises d’apprendre que l’hôpital attitré à Marie-Pier pour son stage était le lieu de travail de Mélanie!

Une rencontre fort significative, tant pour l’une que pour l’autre

« Quand on s’est rencontrées pour la première fois pendant ses stages, c’est comme si on se connaissait déjà! Elle me remerciait comme si j’avais changé sa vie, mais elle l’avait déjà en-dedans d’elle », dit la mentore. C’est donc dire que Mélanie a eu la chance d’accompagner sa mentorée tout au long de son processus académique, de son choix de carrière jusqu’à sa graduation. Au fil des échanges virtuels, Mélanie est devenue pour Marie-Pier une ressource importante au quotidien. Là est la magie du mentorat.

Le conseil ultime de Mélanie
La génération d’aujourd’hui est constamment jugée. Trop de ci, pas assez de ça. Soyons à leur écoute plus que dans le jugement. En démontrant de l’ouverture envers eux, ils s’ouvriront à vous. Prendre le temps de les écouter et d’être honnête fait toute la différence! 

Retour à tous
Articles semblables