RESSOURCE MENTORS

COMMENT ÉCHANGER AVEC LES JEUNES

Même si vous connaissez votre métier sur le bout de vos doigts, savez-vous comment en parler aux jeunes? Sur Academos, on veut faire de vous les meilleurs mentors possible. C’est pourquoi on vous a fait un résumé des meilleures pratiques de messagerie pour communiquer avec les jeunes.

Voir la vidéo

Quatre bonnes pratiques de messagerie à adopter en tant que mentor

1- La meilleure réponse? Une question!

Être mentor, c’est pas juste répondre aux questions de jeunes sur son métier. Ça implique aussi de s’intéresser à eux pour les aider à mieux se connaître. Les jeunes font le premier pas en écrivant à un professionnel comme vous, la moindre des choses est de leur rendre la pareille en faisant l’effort de leur poser des questions à leur tour. Vous développerez ainsi des relations mentorales plus longues et plus enrichissantes, pour le mentoré et pour vous.

2- Répondez rapidement… Et brièvement!

C’est connu, les jeunes sont moins patients que dans le sempiternel “bon vieux temps”. Surtout quand il s’agit d’échanges virtuels comme les discussions Academos. Pour aider au mieux les jeunes, on vous suggère donc de répondre à leurs messages le plus rapidement possible. Bien sûr, on ne vous demande pas de sortir d’une rencontre au travail pour répondre à une question sur votre parcours professionnel. On recommande tout simplement de répondre dans les 48 heures suivant un message (voire avant si possible). Vous n’avez vraiment pas le temps? Envoyez simplement un message au jeune pour lui dire que vous avez lu son message et que vous lui répondrez bientôt!

Aussi, privilégiez plusieurs petits messages à un gros pavé. Vous l’avez sans doute remarqué en échangeant avec vos enfants ou vos neveux ou nièces, c’est comme ça que les jeunes communiquent de nos jours. En plus, la messagerie Academos ce n’est pas un échange de courriels, mais une conversation. Votre mentoré vous envoie plusieurs questions d’un coup? Dédiez un message à chaque question.

3- Gardez le contact

Vous avez eu un bel échange avec un mentoré alors que celui-ci devait faire un choix déchirant avant d’entrer au Cegep ou à l’université? Ou vous avez répondu aux questions d’un jeune qui était en réorientation de carrière? Dans tous les cas, vous n’avez pas eu de réponse depuis et le dernier message remonte à plusieurs semaines, voire plusieurs mois? Profitez-en pour faire un suivi avec le jeune! Demandez-lui s’il est satisfait avec son choix ou s’il a décidé de faire le grand saut. Il sera touché de votre attention et vous aurez une nouvelle chance d’avoir un impact dans sa vie.

4- Suggérez des mentors complémentaires

Parfois, on n’a pas réponse à toutes les questions d’un mentoré. C’est normal et c’est pour ça qu’il y a environ 3000 mentors inscrits sur Academos. Si vous n’avez pas la réponse, sans doute qu’un des autres l’aura. La prochaine fois que ça vous arrivera, on vous suggère donc de faire une petite recherche parmi la base de mentors et de recommander certains de vos confrères et consoeurs au mentoré. Bien sûr, il peut aussi faire la recherche, mais les jeunes peuvent parfois avoir du mal à comprendre des titres professionnels qui, pour vous, semblent évidents.

Retour à tous
Vidéos semblables